Deux Chaises à Incrustation De Nacre - Vernis Parisien - Vers 1840 flag


Description de l'antiquité :

"Deux Chaises à Incrustation De Nacre - Vernis Parisien - Vers 1840"
Deux chaises en vernis Martin parisien à incrustations de nacre à décor de feuillages et scène de palais ;
Différences entre ces chaises résultant une fausse paire
Milieu du XIXe siècle, vers 1840
H : 85 cm, L : 49 cm


Vers la fin duXVIIesiècle, le coût de plus en plus élevé de la production de laque japonais et la qualité moindre des laques d’importation chinois, amènent les européens à vouloir s’approprier la maîtrise de cette matière. L’étude de la laque conduit ainsi d’habiles artisans, tant en Allemagne, en Angleterre et en Hollande, qu’en France à retrouver cet aspect velouté et profond et à imiter avec talent les productions orientales.
A Paris, de nombreux ateliers de peintres doreurs -vernisseurs voient ainsi le jour faubourg Saint-Antoine à proximité des ébénistes – menuisiers, les liant ainsi dès le départ au domaine du meuble. Parmi les plus célèbres, ceux des frères Martin, rues des faubourgs Saint-Denis et Saint-Martin, dont la renommée associa le nom à leur technique, puis à l’ensemble des laques produites en France. Ces vernis, travaillés selon le même principe de couches superposées que la laque d’Extême Orient, n’ont pourtant rien en commun avec celle-ci du point de vue de la composition chimique. Ils sont différents selon les ateliers et leur recette est gardée secrète.

Les frères Martin, au nombre de quatre, n’en furent cependant ni les inventeurs ni les praticiens exclusifs!
Élaborée tout au long du XVIIe siècle et au début du siècle suivant dans les ateliers des vernisseurs parisiens, sans cesse améliorée, cettelaque à la françaisene représente pas une seule technique mais des techniques applicables sur des supports extrêmement variés: bois, cuir, métal, papier mâché, carton. De même, elle ne se cantonna pas à un seul secteur des arts décoratifs mais se déploya tant dans le mobilier, que dans le décor des boiseries, des voitures hippomobiles, des petites boîtes, tabatières, étuis et autres colifichets. L’engouement fut tel, que les marchands-merciers surent en tirer grand profit, proposant à leur clientèle, tant parisienne qu’européenne, des objets qui participèrent ainsi à l’élégance des intérieurs de ce siècle raffiné.
Cette technique permet aussi l’introduction de la couleur qui fait l’une des spécificités de la laque française. Les compositions de vernis permettent une plus large gamme. Désormais, se substituent aux fonds noirs et rouges, des fonds jaune, bleu, vert, blanc ou or. En faisant ainsi évoluer la technique, les peintres vernisseurs, sous l’impulsion des marchands merciers répondent aux goûts des clients. L’iconographie s’éloigne peu à peu des scènes et paysages asiatiques pour intégrer, assimiler l’art des peintres d’alors. Les œuvres de Greuze, Boucher, Oudry ou Vernet sont les principales sources d’inspiration et recouvrent une typologie extrêmement variée d’objets.

Prix : 1850 €
Epoque : 19ème siècle
Style : Louis Philippe-Restauration-Charles X
Etat : Bon état

Matière : Bois vernis
Largeur : 49
Hauteur : 85

Référence (ID) : 692748
CONTACTER L'ANTIQUAIRE
line

"Une Autre Epoque" Voir plus d'objets de cet antiquaire

line

"Chaises - Tabourets, Louis Philippe-Restauration-Charles X"

Antiquités similaires sur Proantic.com
Recevez notre newsletter
line
facebook
pinterest
instagram
Une Autre Epoque
Généraliste - mobilier et décoration du 17ème au 19ème
Deux Chaises à Incrustation De Nacre - Vernis Parisien - Vers 1840
692748-main-5fcbc949c6217.jpg
06 33 00 68 21


*Un message de confirmation vous sera envoyé par info@proantic.com Vérifiez votre messagerie y compris le "Courrrier Indésirable"

Thank you! Your submission has been received!

Oops! Something went wrong while submitting the form