Chasse à l'Ours flag

Chasse à l'Ours
Agrandir les 4 photo(s) supplémentaires.

Description de l'antiquité :

"Chasse à l'Ours"
Le tableau représente l'une des célèbres scènes de chasse qui ont rendu Crivellino célèbre.
Giovanni Crivelli connu sous le nom de Crivellino, fils d'Angelo Maria Crivelli connu sous le nom de Crivellone, est rappelé par son premier biographe, Lanzi, comme Jacopo au lieu de Giovanni, une erreur qui a ensuite été suivie par toute la bibliographie ultérieure, et corrigée seulement en 1973 par Ferdinando Arisi. (1)
Le peintre a été collectionné par de nombreux princes et aristocrates de l'époque, et De Boni ajoute "Il travailla beaucoup pour la cour de Parme et mourut en 1760".
Le premier témoignage sûr du corpus des peintures de Crivellino est donné par un tableau, aujourd'hui conservé au Palazzo Bianco, Gênes, représentant «Des canards attaqués par un renard», signé et daté «Gio. Crivelli fecit 1714 ”, de la collection du Prince Oddone de Savoie. La peinture à l'étude peut être datée au tournant de ces années en raison d'analogies évidentes entre le trait et le rendu pictural.

Crivellino a été appelé à travailler pour la famille Savoy par l'abbé Filippo Juvarra pour faire peindre "huit tableaux pour les poêles (cheminées)" pour la Palazzina di Caccia di Stupinigi, payé 20 lires chacun le 2 octobre 1733. Le tableau de Le Palazzo Bianco, représentant «Les canards attaqués par un renard», est le premier tableau connu signé et daté par Crivellino. Passé des collections du Prince Oddone de Savoie à la Commune de Gênes en 1861, il nous pousse à croire que Crivellino travaillait déjà seul, ou, s'il travaillait encore dans l'atelier de son père, il revendiqua fortement la paternité du tableau en le signant. Il est intéressant de noter comment cette peinture était considérée comme importante dans les collections du Palazzo Bianco car elle était attribuée à Grechetto ou à Scorza, avant que De Logu en 1931 ne l'attribue à Crivelli.

Particulièrement intéressante dans cette phase artistique du Maestro est la façon dont il traite la scène d'un coup de pinceau fluide et rapide, précis et minutieux, désormais baroque, riche en virtuosité picturale. Il convient de noter en effet la façon dont le maître peint la fourrure des animaux, avec un mélange de matière fluide, fine et précise et avec quelle maîtrise les corniches des yeux ont un effet presque tridimensionnel.
L'initiale «C» de Crivelli peut être reconnue sur le collier du chien à droite.

D'autres similitudes peuvent être trouvées avec les peintures de la collection Visconti, avec celles conservées au Musée civique de Turin, ainsi qu'avec la série de peintures de la collection Credito Emiliano (Reggio Emilia).


1 - Ferdinando Arisi, Crivellone et Crivellino, Edizioni Tip.le.co ppg.297
Prix : 16000 €
Artiste : Giovanni Crivelli Detto Il Crivellino (milano ? – Parma 1760)
Epoque : 18ème siècle
Style : Autre style
Etat : Très bonne état

Matière : Peinture à l'huile sur toile
Largeur : 138
Hauteur : 108

Référence (ID) : 685952
CONTACTER L'ANTIQUAIRE

"Matta Antichità" Voir plus d'objets de cet antiquaire

"Tableaux Autre Genre, Autre style"

Antiquités similaires sur Proantic.com
Recevez notre newsletter