Le Vachez – Louis Philippe, duc d'Orléans – 1789 flag

Le Vachez – Louis Philippe, duc d'Orléans – 1789
Agrandir les 12 photo(s) supplémentaires.

Description de l'antiquité :

"Le Vachez – Louis Philippe, duc d'Orléans – 1789 "

Gravure de Louis-Philippe d’Orléans, représenté en costume de cérémonie réservé aux députés de l’Ordre de la Noblesse : habit à manteau d’étoffe noire, un parement d’étoffe d’or sur le manteau, une cravate de dentelle et un chapeau à plume blanche, retroussé à la Henri IV. Il est posé en buste dans un cadre ovale surmonté de guirlandes de feuilles de chêne.

Le titre suivant apparait sous le cadre : «Louis Phil. Joseph, duc d'Orléans. Député de Crépy en Valois. Né le 13 Avril 1747. Collection générale des Portraits de MM. les Députés à l'Assemblée Nationale tenue à Versailles le 4 Mai 1789. À Paris chez Le Vachez sous les Colonnades du Palais Royal nº 258».

Louis-Philippe-Joseph (1747-1793), duc de Chartres, puis d'Orléans (1785-90), descendant de la famille royale des Bourbons, devint pourtant un partisan de la démocratie populaire lors de la Révolution de 1789. Il était l'arrière-arrière-petit-fils de Philippe I, duc d'Orléans (1640-1701), frère cadet de Louis XIV, et l'arrière-petit-fils de Philippe II, duc d'Orléans (1674-1703), qui en tant que régent car Louis XV s'efforça d'assurer sa propre sécession sur celle de Philippe V d'Espagne. Louis-Philippe, le propre fils de Louis-Philippe-Joseph, régna comme roi après la révolution de juillet 1830. Louis-Philippe-Joseph était le cousin de Louis XVI, mais vivait loin de la cour royale de Versailles en raison de son hostilité envers l'épouse du roi, Marie-Antoinette. Louis-Philippe-Joseph soutenait le tiers état défavorisé et était considéré comme un héros par les révolutionnaires ; après la chute de la monarchie en août 1792, il renonce à son noble titre et accepte le nom de Philippe Égalité. Il fut élu à la Convention nationale et vota pour l'exécution de Louis XVI. Néanmoins, Égalité lui-même fut envoyé à la guillotine en 1793, accusé de conspiration avec son fils, le futur roi, et des complices autrichiens.

Nicolas-François Le Vachez (1740-180.?), graveur et imprimeur en taille-douce français, né à Saint-Jean-les-Deux-Jumeaux, il réside à Paris depuis 1757. Il devient éditeur d'estampes à partir de 1778 environ. Encore en activité en 1802. Associé à partir de 1789 environ à son fils Charles-François-Gabriel Le Vachez (1760-1841), graveur et éditeur d'estampes jusque sous la Restauration. Ils signent «Le Vachez», ou «Levachez fils» mais il est impossible de différencier leurs œuvres. Un Charles Levacher décède à Paris le 31 janvier 1841 (état civil parisien reconstitué) ; peut-être est-ce lui. À distinguer en tout cas du libraire Levacher, en activité à Paris de 1792 à 1810.

Références: British Museum; BNF; Archives de France.


Artiste: Nicolas-François Le Vachez / Charles-François-Gabriel Le Vachez.
Matière : Gravure a l’eau-forte sur papier.
État : Très bon état.
Dimensions : 28.5 x 22 cm. (feuille). 25 x 19 cm. (vue).
Cadre : 38 x 33 cm. Bois doré (style classique), verre et passe-partout sans acide.
Prix : 470 €
Artiste : Nicolas-françois Le Vachez / Charles-françois-gabriel Le Vachez
Epoque : 18ème siècle
Style : Louis XVI - Directoire
Etat : Très bon état

Matière : Papier
Largeur : 22 cm.
Hauteur : 28.5 cm.

Référence (ID) : 666231
CONTACTER L'ANTIQUAIRE
wait...
Voir la galerie de cet antiquaire
Imprimer fiche

"Winckelmann Gallery" Voir plus d'objets de cet antiquaire

"Gravures - Estampes, Louis XVI - Directoire"

Antiquités similaires sur Proantic.com
Recevez notre newsletter
Winckelmann Gallery
Tableaux du XVIIe au XXe siècle
Le Vachez – Louis Philippe, duc d'Orléans – 1789


*Un message de confirmation vous sera envoyé par info@proantic.com Vérifiez votre messagerie y compris le "Courrrier Indésirable"

Thank you! Your submission has been received!

Oops! Something went wrong while submitting the form