Camille Merlaud (1877-1957) La Charente à Angoulême flag

Camille Merlaud (1877-1957) La Charente à Angoulême
Agrandir les 5 photo(s) supplémentaires.

Description de l'antiquité :

"Camille Merlaud (1877-1957) La Charente à Angoulême"
Camille MERLAUD
(Verteillac 1877 - 1957)
La Charente à Angoulême
Huile sur panneau, H. 24 cm ;L. 33cm
Signée et datée 1908 en bas à droite

Provenance : Collection privée, Angoulême

Né à Verteillac au cœur du canton de Ribérac, Camille Merlaud reste dans les mémoires du Périgord comme peintre et dessinateur amateur, mais aussi musicien. Il semble peindre très tôt puisque plusieurs œuvres connues sont datées des années 1890, dans un style figuratif très simple. C’est autour de la Première Guerre Mondiale que nous connaissons le plus Merlaud et ses œuvres, majoritairement constituées de Portraits et de tranchées françaises. A cette période, il est mobilisé et rejoint le front en tant que sergent-major, soit «chef de musique». Il rythmera la vie à l’arrières des tranchées par l’organisations de concerts tout au long des lignes de front, avec plusieurs dizaines de musiciens. Enrôlé dans la territoriale au 93e régiment de Périgueux, il sera également infoirmeier durant le conflit. Les œuvres de cette époque que l’artiste à régulièrement données ou vendues se retrouvent de manière régulière sur le marché de l’art.

Animé par son pays natal, Camille Merlaud représentera tout au long de sa carrière les images de la campagne et des âmes a faisant vivre. Paysans menant leurs bœufs aux labours ou faisant les foins, cassant des noix au coin du cantou quand une paysanne file la laine sur son rouet, sans oublier sa représentation des paysages de la Dronne et de l’Isle. Véritable témoignage, les scènes rurales du peintre lui valurent la médaille du Mérite Agricole. Camille Merlaud, en grand passionné de sa peinture, exposera dans plusieurs Salons européens, comme celui des Indépendants à Paris et bien sûr avec une grande fidélité à celui de Périgueux. Il meurt selon son souhait, seul, dans son atelier de Verteillac, où sa famille possède encore le grand magasin à l’enseigne inratable au nom de cet artiste de passion.

C’est ici une vue des bords de la Charente en contre-bas de la vieille ville d’Angoulême, qui est représentée avec une très belle lumière dorée. Nous pouvons supposer que cette vue est prise à proximité des moulins à papier, en 1908.
Prix : 680 €
Artiste : Camille Merlaud
Epoque : 20ème siècle
Style : Art moderne
Etat : Parfait état

Matière : Huile sur bois
Longueur : 24 cm hors cadre
Largeur : 33 cm hors cadre

Référence (ID) : 663839
CONTACTER L'ANTIQUAIRE
wait...
Voir la galerie de cet antiquaire
Imprimer fiche

"Galerie Ars Pictura" Voir plus d'objets de cet antiquaire

"Tableaux Paysages, Art moderne"

Antiquités similaires sur Proantic.com
Recevez notre newsletter
Galerie Ars Pictura
Tableaux, dessins, céramiques du Périgord
Camille Merlaud (1877-1957) La Charente à Angoulême
0677369510


*Un message de confirmation vous sera envoyé par info@proantic.com Vérifiez votre messagerie y compris le "Courrrier Indésirable"

Thank you! Your submission has been received!

Oops! Something went wrong while submitting the form