Pendule Napoleon III 19eme Porcelaine Paris Femme Antique Schmoll Freres flag

Pendule Napoleon III 19eme Porcelaine Paris Femme Antique Schmoll Freres
Agrandir les 12 photo(s) supplémentaires.

Description de l'antiquité :

"Pendule Napoleon III 19eme Porcelaine Paris Femme Antique Schmoll Freres "
Cette pendule est d'époque Napoléon III, elle est 19ème. Elle a des plaques en porcelaine de Paris voir de Sèvres, des décors ange et amour. Elle est somptueuse au niveau de la dorure, très jolie dorure avec des bruni. Dorure d'origine, au mercure.

Son cadran est en émail blanc avec des chiffres romains. Notons des rayures et frottements.

Riche décor, en haut une femme allongée tenant un parchemin d'une main et de l'autre une couronne de lauriers.

Sur le bas, 4 médaillons en porcelaine, deux avec des décors florales et les deux autres décors ange et amour.

Finement ciselé. Livrée avec clef et pendulier. Le support pour le pendulier est à réparer.

Fabriqué par Schmoll Frères avec un mouvement Japy frères.

Pendule vendue en l'état, non révisée, non nettoyée, non testée.

Je ne suis pas spécialiste, je ne saurais vous confirmer un état de fonctionnement parfait.

Je ne garantit pas le fonctionnement.

Pour l'état merci de bien détailler les photos.

N'hésitez pas à zoomer.

Je n'ai rien trouvé sur la fabrique Horlogerie Schmoll, à part la notice dan le journal d la Fédération Horlogère - Suisse -

"Registre du commerce

H/IV/18. — L a soc. n . coll. « Schmoll et Fils », Bienne, est dissoute, sa raison radiée: L'actif e t le passif sont repris par Schmoll frères&de,soc,n.coll.(David,Gaston, Sch., origin, de Genève, Marcel Sch., d e Bâle) fabr. et commerce d'horlogerie, R u e du Jura 33, Bienne. "

La famille Japy est une dynastie industrielle française originaire de Beaucourt dans le Territoire de Belfort.

Elle possédait la deuxième entreprise française, en termes de capitaux, durant le Second Empire.

Ses membres influents ont marqué le paysage industriel français par l'apport de nombreuses innovations, notamment dans le domaine de l'horlogerie, des machines à écrire et des pompes,

mais aussi dans l'organisation du travail et la vie sociale ouvrière au XIXe siècle.

Tout est parti d’un petit atelier fondé en 1777 par Frédéric Japy, où celui-ci renouvelle et mécanise le procédé traditionnel de l'établissage pratiqué dans le Jura par la profession horlogère.

Du mouvement de montres, Japy est passé aux pendules et s’est diversifié dans l’outillage, moteurs, pièces de bicyclette, luminaires, meubles de jardin, pompes1, moulins à café, machines à écrire, etc.

Les années 1880 ont marqué l’âge d’or de Japy. Près de 5 000 ouvriers travaillent dans les usines Japy de la région.

La famille s’est fait construire treize châteaux sur Beaucourt et Dasle, quatre ont disparu.

En 1904, la société Japy de Beaucourt est la principale actionnaire de la société de recherche de houille entre Montbéliard et Villersexel qui lance des prospections minières au sud du bassin houiller stéphanien

sous-vosgien. Après le creusement d'un sondage positif à Lomont, une concession de 2 336 ha est accordée à cette société pour l'exploitation d'un gisement de houille se prolongeant au sud du puits Arthur-de-Buyer,

exploité par les houillères de Ronchamp. Mais il n'y eut aucune extraction de charbon2,3.

En 1921, une partie du capital échappe à la famille par l’émission d’obligations dans le public.

De 1930 à 1935, une crise grave sévit dans toute la France, le chômage s’étend, les affaires deviennent difficiles, la fabrication et la vente sont en régression.

Le conseil d’administration décide la réorganisation complète de tous les services, l’usine de Badevel est abandonnée en 1933, la fabrication d’horlogerie est centralisée à Beaucourt.

La société Japy réussit le lancement de machines à écrire en Europe au début du XXe siècle, mais perd saprédominance sur l’innovation industrielle. L’entreprise Japy, bien que largement diversifiée,

est progressivement démantelée avec la cession de différentes branches de la marque.

Des conflits d’intérêts et de personnes entre la famille Japy et les associés aboutissent à l’éclatement de l’entreprise en quatre sociétés autonomes.

En 1979, la dernière société Japy est mise en liquidation.

Le musée Frédéric Japy ouvert en 1986, installé dans les anciens ateliers d’horlogerie fait revivre toute une époque industrielle, il retrace l’épopée de la dynastie Japy.

Les collections tentent de rendre compte de l’industrialisation du secteur horloger et des stratégies de développement et de diversification d’une entreprise qui, de simple manufacture en 1777, deviendra la

deuxième plus importante concentration industrielle française sous le Second Empire.



Les photos font partie intégrante de la description.

Dimensions :

Hauteur: 34 cm

Epaisseur: 11 cm

Largeur: 51,5 cm

Diamètre cadran: 8,3 cm

Diamètre cadran plus son cerclage : 10 cm

C2646
Prix : 2000 €
Artiste : Japy Frères
Epoque : 19ème siècle
Style : Napoleon III
Etat : Très bon état

Matière : Bronze
Largeur : 51.5 cm
Diamètre : 8.3 cm
Hauteur : 34 cm
Profondeur : 11 cm

Référence (ID) : 663404
CONTACTER L'ANTIQUAIRE
wait...
Voir la galerie de cet antiquaire
Imprimer fiche

"Antiquités Caignard" Voir plus d'objets de cet antiquaire

"Pendules Anciennes, Napoleon III"

Antiquités similaires sur Proantic.com
Recevez notre newsletter
Antiquités Caignard
Antiquaire généraliste
Pendule Napoleon III 19eme Porcelaine Paris Femme Antique Schmoll Freres
06 20 89 11 79


*Un message de confirmation vous sera envoyé par info@proantic.com Vérifiez votre messagerie y compris le "Courrrier Indésirable"

Thank you! Your submission has been received!

Oops! Something went wrong while submitting the form