Paul ABRAM (1854-1924 ) Vanité au bougeoir et au livre, 1888 (H 54 cm x L 73 cm) flag

Paul ABRAM (1854-1924 ) Vanité au bougeoir et au livre,  1888  (H 54 cm x L 73 cm)
Agrandir les 8 photo(s) supplémentaires.

Description de l'antiquité :

"Paul ABRAM (1854-1924 ) Vanité au bougeoir et au livre, 1888 (H 54 cm x L 73 cm)"
Paul ABRAM (1854-1924), né à Vesoul, a été l'élève de Jean Gigoux (figure incontournable du milieu artistique parisien du XIXe siècle, ami de Delacroix) qui l'a fait exposer au Salon des Artistes Français dès 1882. Amoureux de la Bretagne, il s'installe à Douarnenez et consacre à cette région la plupart de ses sujets. Il fut l'un des fondateurs des Hydropathes, club littéraire parisien fondé par le poète et romancier Emile Goudeau, club qui a existé entre 1878 et 1880 et qui fut l'un des plus importants tant par sa durée que par les artistes qui y participèrent.

Cette peinture Vanité au bougeoir et au livre date de 1888 et montre la réflexion que Paul Abram avait de la vie.

La vanité désigne ce qui est vain, futile, illusoire, éphémère et insignifiant. Ce thème est fortement représenté dans la peinture. Il trouve son origine dans un passage de la Bible intitulé L'Eccléciaste où Qohélet, fils de David et roi de Jérusalem, s'interroge sur le sens de la vie, laquelle ne nous mène qu'à la mort et à l'oubli : " Vanité des Vanités, vanité des vanités, tout est vanité " .

A travers ce type de peinture, genre particulier de nature morte à haute valeur symbolique, les objets sont représentés pour illustrer le vide de l'existence terrestre.La majeure partie des Vanités date du XVIIème et sont réapparues dans la seconde moitié du XIXème , pour la plupart en tant que vanité du savoir. C'est d'ailleurs le thème de cette peinture.

Paul Abram montre à travers ces objets, l'inutilité des plaisirs face à la mort.

Il met en valeur la vanité des biens terrestres, symbolisée par : les livres (vanité du savoir, de la connaissance) dont un au centre de la composition , ouvert sur le chapitre Idée du Paraître (?) et instruments scientifiques tels la loupe et les lunettes. Par l'argent, les pièces de collection, l'étoffe précieuse, la sacoche en cuir (vanité des richesses et du pouvoir, vanité des biens). Enfin, le caractère transitoire de la vie humaine est symbolisé par le crâne et par la bougie en partie consumée..
Cette toile est signée en bas à droite, découverte par un pan d'étoffe de la nappe légèrement remonté. Paul Abram veut aussi montrer que le tissu peut très vite retomber et cacher ainsi l'auteur dans la continuité de la vanité.


Cette huile sur sa toile d'origine comporte quelques petits accidents : toile avec soulèvements par endroits ( cf en haut à gauche) et irrégularités.
Anciennes petites restaurations. Très légers petits manques au cadre.

Dimensions sans cadre :L 73 cm / H 54 cm
Dimensions avec cadre : L 90 cm / H 70 cm.

Prix : 2200 €
Artiste : Abram Paul
Epoque : 19ème siècle
Style : Autre style
Etat : Bon état

Matière : Huile sur toile
Largeur : 73 cm
Hauteur : 54 cm

Référence (ID) : 656679
CONTACTER L'ANTIQUAIRE
wait...
Voir la galerie de cet antiquaire
Imprimer fiche

"Galerie Mandron" Voir plus d'objets de cet antiquaire

"Tableaux Natures Mortes, Autre style"

Antiquités similaires sur Proantic.com
Recevez notre newsletter
Galerie Mandron
Mobilier, Peintures et objets d'art du 16ème à l'Art Déco
Paul ABRAM (1854-1924 ) Vanité au bougeoir et au livre, 1888 (H 54 cm x L 73 cm)
0630588407


*Un message de confirmation vous sera envoyé par info@proantic.com Vérifiez votre messagerie y compris le "Courrrier Indésirable"

Thank you! Your submission has been received!

Oops! Something went wrong while submitting the form