objet vendu

Table De Changeur

Table De Changeur
photo(s) supplémentaires.

Description de l'antiquité :

"Table De Changeur"
Table de changeur à dessus brisé marqueté de laiton et d’ébène à décors d’entrelacs et de feuilles. La table repose sur six pieds en gaine marquetés et réunis par des entretoises également marquetées. Les pieds sont surmontés de chapiteaux en bronze doré et ciselé et reposent sur des pieds toupies en bronze doré. La ceinture richement marquetée ouvre par deux tiroirs fermant à clé. Les deux pieds amovibles se déplient afin de laisser entrevoir le plateau garni d’un velours rouge.
Fin du XVIIe siècle
Restaurations d’usage
H. 67,5 x L. 78 x P. 65 cm (dépliée)

L’oeuvre de notre étude est indéniablement liée au métier de changeur. Il s’agit de l’ancêtre de nos banquiers actuels. Leurs rôles étaient d’échanger les différentes monnaies étrangères contre la monnaie locale (depuis l’intensification des échanges commerciaux dans toute l’Europe au Moyen-Âge) et de retirer de la circulation les monnaies trop usagées ou plus utilisées. Cette fonction ne cessa de se développer et de se complexifier. Tout d’abord aux portes de la ville, les changeurs se «sédentarisent» et s’installent dans des boutiques (au pont au change à Paris par exemple). Leurs mobiliers s’adaptent alors. Dès le XVIe siècle, un véritable meuble est créé afin de répondre à tous ses besoins. Ce doit être une table transportable (pouvant ainsi s’adapter à l’activité du changeur). Le ou les tiroirs permettent de ranger les différents outils du changeur et sa monnaie en toute sécurité. Le plateau/dessus permet de réaliser la transaction devant le client (procédure imposée par l’Etat pour éviter toutes fraudes de la part du changeur). Au XVIIe siècle, les artisans du bois (devenus ébénistes) font évoluer la table de changeur et l’embellissent de marqueterie. Elle n’est plus simplement utilitaire et devient un meuble élégant et complexe.

Il existe un grand nombre de table de changeur entre le XVII et XVIIIe siècle notamment, mais très rares sont celles de très belles factures en marqueteries de métal (indiquant qu’il s’agissait d’un riche commanditaire). Une table de changeur similaire à la nôtre est reproduite dans l’ouvrage «Le mobilier français - Le meuble d’ébénisterie» de Guillaume Janneau. Le musée Carnavalet possède également une table de changeur très proche de la nôtre (numéro d’inventaire MB295).

Voir plus d'objets de cet antiquaire

Antiquités - Tables

CONTACTER L'ANTIQUAIRE
Recevez notre newsletter

Galerie Pellat de Villedon
Meubles et Objets d'Art du XVIIIe Siècle

Table De Changeur
01 39 02 14 60
06 07 57 01 20


*Un message de confirmation vous sera envoyé par info@proantic.com Vérifiez votre messagerie y compris le "Courrrier Indésirable"

Thank you! Your submission has been received!

Oops! Something went wrong while submitting the form