biscuit de Sèvres ''MARIE PRINCESSE D'ORLÉANS'', époque restauration flag

biscuit de Sèvres  ''MARIE PRINCESSE D'ORLÉANS'', époque restauration
Agrandir les 3 photo(s) supplémentaires.

Description de l'antiquité :

"biscuit de Sèvres ''MARIE PRINCESSE D'ORLÉANS'', époque restauration"
Médaillon circulaire en biscuit de porcelaine dure blanche sur fond bleu de la manufacture royale de Sèvres représentant ''MARIE PRINCESSE D'ORLÉANS'', avec la date de 1813 (correspondant à son année de naissance), vers 1835. La princesse est figurée en tête de profil tournée vers la gauche, coiffée en chignon.
diamètre: 11 cm
condition: un très petit éclat sur le bord extérieur (voir photo)

Marie d’Orléans (Palerme, 1813 - Pise, 1839)
Princesse et sculpteur, Marie d’Orléans est la troisième des dix enfants de Louis-Philippe et de Marie Amélie de Bourbon-Sicile. Née en exil à Palerme en 1813, elle reçoit une éducation ouverte sur son temps et démontre très tôt des talents artistiques, se révélant la plus douée de sa fratrie. Elle est encouragée dans cette voie par les leçons de dessin qu’elle reçoit, dès 1822, du peintre Ary Scheffer (1797-1883).
Très affectée par le mariage de sa sœur Louise avec Léopold Ier, roi des Belges, en 1832, Marie souffre de mélancolie : sa famille s’inquiète et cherche un moyen de l’occuper. Elle semble débuter son apprentissage de la sculpture vers 1834 avec Ary Scheffer et commence par l’exécution de bas-reliefs. Elle s’adonne au modelage, son praticien réalisant le moulage, la fonte ou la transcription en marbre. La sculpture devient sa seule passion dans laquelle elle se jette sans retenue. D’une grande piété, elle s’intéresse à l’histoire, et particulièrement au Moyen–Âge, qui lui sert de source d‘inspiration.
Son œuvre la plus célèbre est une statue en pied de Jeanne d'Arc que son père Louis-Philippe lui commande en 1835 pour les galeries historiques de Versailles. Marie réalise de nombreuses recherches documentaires pour son œuvre et conçoit une guerrière en armure du Moyen-Âge, abîmée dans le recueillement de la prière; la dimension religieuse frappe les commentateurs et les critiques sont élogieuses. Cette sculpture en marbre connaît une diffusion considérable grâce aux répliques réalisées par son praticien Auguste Trouchaud, mais également grâce aux petits bronzes d’édition.
Elle se marie en 1837 avec le duc Alexandre de Wurtemberg (1801-1844) : de cette union naît un fils, Philippe, en 1838; elle décède prématurément l’année suivante, à vingt-cinq ans, atteinte de phtisie.
Du fait de sa courte existence, Marie d’Orléans laisse une production restreinte, une centaine d’œuvres. Un fonds (provenant de son frère, le duc d’Aumale) est conservé au musée Condé à Chantilly ; ses œuvres sont également présentes au musée du Louvre, au musée Louis-Philippe à Eu, au musée du château de Versailles, au musée de Grenoble…
Une première rétrospective au musée du Louvre et au musée Condé à Chantilly lui rend hommage en 2008, en mettant en valeur sa production (sculptures, dessins, objets d’art), mais également son activité de mécène et de femme de goût.




Prix : 530 €
Artiste : SÈvres
Epoque : 19ème siècle
Style : Louis Philippe-Restauration-Charles X
Etat : Très bon état

Matière : Biscuit
Diamètre : 11 cm

Référence (ID) : 603735
CONTACTER L'ANTIQUAIRE
wait...
Voir la galerie de cet antiquaire
Imprimer fiche

"Daniel et Vincent" Voir plus d'objets de cet antiquaire

"Objets, Décoration, Vases En Porcelaine, Louis Philippe-Restauration-Charles X"

Antiquités similaires sur Proantic.com
Recevez notre newsletter
Daniel et Vincent
Antiquaires-Experts: Porcelaine européenne, Statuaire, Objets d'Art
biscuit de Sèvres ''MARIE PRINCESSE D'ORLÉANS'', époque restauration
01 40 20 00 48
06 60 21 33 42


*Un message de confirmation vous sera envoyé par info@proantic.com Vérifiez votre messagerie y compris le "Courrrier Indésirable"

Thank you! Your submission has been received!

Oops! Something went wrong while submitting the form