Peinture ancienne de 1600 maîtres de l'école flamande flag

Peinture ancienne de 1600 maîtres de l'école flamande
Agrandir les 7 photo(s) supplémentaires.

Description de l'antiquité :

"Peinture ancienne de 1600 maîtres de l'école flamande"
Peinture ancienne de 1600 maîtres de l'école flamande.
Jan Davidsz. de Heem et atelier

Une crevette, des crabes avec des oranges et un citron sur une assiette en étain sur une table drapée,
huile sur panneau, 25,5 x 34 cm, avec cadre.

provenance:
- Collection privée - Propriétaire actuel

- avec Bernard Houtakker, Amsterdam, selon une étiquette au dos;

- vente, Sedelmeyer, Paris, 25-28 mai 1907, lot 76 (comme Jan Davidsz. de Heem);

- avec Hans Cramer, La Haye, 1975/76

- vente, Christie's, Londres, 14 décembre 1990, lot 292 (atelier de Jan Davidsz de Heem)

À partir des études menées par Cav Renato Musetti, expert et expert en peintures anciennes, l'œuvre peut être attribuée à Andrea Benedetti, un proche collaborateur du maître Davidsz de Heem.
Pendant le temps passé dans l'atelier de de Heem, Benedetti a affiné ses techniques de peinture en les enrichissant et souvent en les confondant avec le maître au point que dans le passé de nombreuses œuvres d'Andrea Benedetti ont été échangées avec celles du maître.

BENEDETTI ANDREA. - Probablement d'origine émilienne (Modène? Parme?), Il est né vers 1615-18; il est mentionné pour la première fois en 1636 à Anvers comme élève d'un obscur peintre Vincenzo "Cernevael" (Carnaval?), peut-être aussi italien, qui semble avoir incité le jeune homme à le suivre en Flandre. En 1638 Benedetti. Il entre à Anvers dans l'atelier de Jean de Heem, célèbre peintre de natures mortes, et en 1641 il est inscrit dans son maître à la guilde de Saint-Luc. En 1649. Il apparaît que Benedetti. il a ensuite quitté les Pays-Bas pour se rendre en Autriche avant de retourner en Italie, vraisemblablement vers 1660. Entre-temps, il s'était imposé comme un excellent peintre de natures mortes à la manière de de Heem, dont il peut en fait être considéré comme le principal disciple, à la fois que ses œuvres sont souvent confondues avec celles du maître. Ils représentent presque toujours des raisins dans un bol de fruits, de l'argenterie, des instruments de musique avec un livre de motets ouvert, etc. Tout est visible sur une table à moitié recouverte d'un riche tapis oriental. Souvent, les éléments architecturaux monumentaux ne manquent pas et un lourd rideau drapé. On ne sait pas où et quand le peintre est décédé, qui est généralement compté parmi les maîtres de l'école flamande.
Un tableau, composé de la manière décrite, en 1659 parmi les tableaux appartenant au Grand-Duc Léopold Guillaume d'Autriche (sur toile, 70 x 102 cm), est aujourd'hui conservé au Musée de Vienne. Sept ans plus tôt, en 1652, un petit "banquet" (sur bois) faisait partie de l'héritage du peintre V. Wolfvoet, un écolier de Rubens, décédé à Anvers cette année-là. Le fait que plusieurs des tableaux de B. se trouvent en Italie suggère qu'il y a passé les dernières années de sa vie. Dans la Galleria Estense à Modène, il y a un bon "rafraîchissement" de la main (représentant Dans Dedalo, IV, p. 607). Deux de ses tableaux sont conservés à la Pinacothèque de Parme (n.263 et 269, déjà attribués à Jan Heda, néerlandais). Un autre alambic, signé avec les initiales habituelles, aujourd'hui disparu, se trouve à Rome dans la Galerie nationale d'art ancien du Palazzo Corsini: Nature morte au homard (inv. N. 944). Un excellent essai de l'art de B. est alors une grande nature morte, signée, à la galerie de Budapest (rep. In Dedalo, IV, p. 608); signé était celui de la collection H. G. Winkier à Hambourg, vendu aux enchères publiques en 1888: Homard et fruit au luth.

Jan Davidsz. de Heem (Utrecht, 20 avril 1606 - Anvers, 1683 ou 1684) était un peintre néerlandais.
Peintre de natures mortes, il était probablement l'élève de Balthasar van der Ast à Utrecht et de David Bailly à Leiden. À partir de 1635/1636, il a résidé de façon permanente à Anvers, où il a obtenu les droits d'un citoyen. Cependant, il a voyagé à plusieurs reprises, avec un long séjour à Utrecht entre 1669 et 1672.
Figure fondamentale de la peinture des natures mortes aux Pays-Bas à l'âge d'or, le genre vanitas a commencé, des natures mortes avec des allusions à la fugacité de l'existence, particulièrement populaire à Leiden. À Anvers, il a été influencé par le baroque local (Frans Snyders, Jan Fyt), abandonnant l'austérité hollandaise au profit d'une composition et d'un schéma de couleurs plus riches. En fait, sur fond de tables, ils ont mis en scène somptueusement ensemble, où les objets sont représentés avec un fort sens de la composante matérielle individuelle de chacun, des fleurs aux fruits, en faïence et vaisselle en métal. Il était un exemple pour un groupe d'étudiants et de disciples.
Le travail s'accompagne de l'expertise de Cav. Renato Musetti, expert et expert en peintures anciennes,

Prix : 14800 €
Artiste : Jan Davidsz. De Heem Et Atelier
Epoque : 17ème siècle
Style : Autre style
Etat : 1600

Matière : Huile sur bois
Largeur : 34
Hauteur : 26

Référence (ID) : 601982
CONTACTER L'ANTIQUAIRE
wait...
Voir la galerie de cet antiquaire
Imprimer fiche

"Laboratorio la Mole" Voir plus d'objets de cet antiquaire

"Tableaux Natures Mortes, Autre style"

Antiquités similaires sur Proantic.com
Recevez notre newsletter
Laboratorio la Mole
Antiquaire généraliste
Peinture ancienne de 1600 maîtres de l'école flamande
3357352986
3357352986


*Un message de confirmation vous sera envoyé par info@proantic.com Vérifiez votre messagerie y compris le "Courrrier Indésirable"

Thank you! Your submission has been received!

Oops! Something went wrong while submitting the form