Aimé-jules Dalou, Pour La Manufacture Nationale De Sèvres, 1936 flag

Aimé-jules Dalou, Pour La Manufacture Nationale De Sèvres, 1936
Agrandir les 12 photo(s) supplémentaires.

Description de l'antiquité :

"Aimé-jules Dalou, Pour La Manufacture Nationale De Sèvres, 1936"
L'AIGUISEUR DE FAUX Épreuve d'édition en grès signée au revers.
Cachet de la manufacture, lettre date ''I'' (année 1936), signé sur la terrasse DALOU

Condition: très bon état
Haut: 12 cm larg: 14 cm prof: 11 cm

Dalou est avec Rodin la figure marquante de la sculpture française de la fin du XIX siècle.
Il passa rapidement par l'École des beaux-arts: il dut sa formation à l'excellente École impériale des arts du dessin et à l'enseignement de Carpeaux. Jusqu'en 1870, comme Rodin et beaucoup d'autres, il fut employé à Paris dans des chantiers de sculpture décorative. Il joua un rôle politique pendant la Commune: il fut membre de la Fédération des artistes dirigée par Courbet qui le nomma conservateur au Louvre. Condamné par les Versaillais, il s'enfuit en Angleterre où il vécut jusqu'en 1879. Les années qu'il passa en Angleterre assurèrent son succès: il obtint alors de nombreuses commandes, ses œuvres furent acceptées dans les grandes expositions et il enseigna à la fameuse Slade School. De retour à Paris en 1879 après l'amnistie, Dalou y rencontra vite le succès comme portraitiste et comme auteur de plusieurs monuments publics qui comptent parmi les plus importants que lui commanda la IIIeRépublique: Monument à Alphand (bois de Boulogne), Monument à Delacroix (jardin du Luxembourg), Triomphe de la République (place de la Nation), États généraux, séance du 23juin 1789 (Assemblée nationale).
Dans les programmes monumentaux qu'il réalisa, on décèle la conception profondément démocratique que Dalou, artiste républicain, avait de la sculpture; il ne s'en départit guère. Il se tint à l'écart de l'esthétique symboliste qui nourrit une grande partie de l'art de Rodin, et resta un réaliste, trouvant l'inspiration de ses sujets non monumentaux dans le familier, le réel et le quotidien. Dès son séjour en Angleterre, il innove dans des figures et des groupes de grande et de petite dimension qui deviennent vite populaires. Avec eux, il s'attache à ces sujets de l'intimité du foyer.

Il n'a pas le temps de mener à bien son dernier grand projet, un Monument aux Travailleurs (ou Monument aux Ouvriers), dont l'idée lui vient en 1889 au lendemain de la première inauguration du triomphe de la république. Le formalisme de la cérémonie et les défilés militaires avaient tenu le peuple à l'écart de cette manifestation officielle. Dalou en avait été déçu. Fidèle à son idéal républicain, il eut souhaité que cette inauguration soit l'occasion d'une grande fête populaire et démocratique (ce qu'elle fut lors de l'inauguration du bronze en 1899). Son idée est de rendre un hommage au monde des ouvriers, des artisans et des paysans en leur dédiant cette œuvre dont ils constituent le sujet central. À la fin de sa carrière il décrit ce projet en ces termes: Je crois avoir enfin trouvé le monument aux Ouvriers que je cherche depuis 1889. La disposition générale tiendrait de l'insigne de Priape, Dieu des Jardins, emblème de la création, de la borne, berceau et tombe du pauvre, enfin du tuyau de l'usine, prison où se passe sa vie. Sobre, sans moulure ni ornement, je désire qu'il ait l'aspect grave et imposant, s'il se peut, que le sujet comporte. L'exécuterai-je? Là est la question. Je suis bien âgé et de plus ma santé est bien débile.
Les nombreuses esquisses de ce monument trouvées dans son atelier après son décès sont maintenant conservées au Petit Palais. La statue du Grand paysan (vers 1897-1902, Paris, musée d'Orsay) préfigure, à une échelle moindre, les personnages qu'il projetait de placer dans les seize niches entourant la colonne, le tout devant mesurer 32mètres de haut.
Prix : 750 €
Artiste : Aimé-jules Dalou (1838-1902)
Epoque : 20ème siècle
Style : Art Nouveau
Etat : Très bon état

Matière : Grès porcelaine
Largeur : 14 cm
Hauteur : 12 cm
Profondeur : 11 cm

Référence (ID) : 601834
CONTACTER L'ANTIQUAIRE
wait...
Voir la galerie de cet antiquaire
Imprimer fiche

"Daniel et Vincent" Voir plus d'objets de cet antiquaire

"Groupes,figurines Porcelaine Biscuits, Art Nouveau"

Antiquités similaires sur Proantic.com
Recevez notre newsletter
Daniel et Vincent
Antiquaires-Experts: Porcelaine européenne, Statuaire, Objets d'Art
Aimé-jules Dalou, Pour La Manufacture Nationale De Sèvres, 1936
01 40 20 00 48
06 60 21 33 42


*Un message de confirmation vous sera envoyé par info@proantic.com Vérifiez votre messagerie y compris le "Courrrier Indésirable"

Thank you! Your submission has been received!

Oops! Something went wrong while submitting the form