Paire de brûle-parfums, Attr. à Claude Galle, Epoque Empire flag

Paire de brûle-parfums, Attr. à Claude Galle, Epoque Empire
Agrandir les 11 photo(s) supplémentaires.

Description de l'antiquité :

"Paire de brûle-parfums, Attr. à Claude Galle, Epoque Empire"
  • Paire de brûle-parfums
  • Bronze ciselé, patiné et doré
  • Attribuée à Claude Galle (1759-1815)
  • Provenance : collection particulière parisienne
  • Très bon état, bronze doréetpatiné d'origine ;manque la pointe d'une corne d'un des satyres.
  • Vase, en brûle-parfum,en bronze doré et patiné à l’antique, finement ciselés. Les vases de forme Médicis présentent un cratère en bronze patiné ceinturé d’une frise de danseuses vêtues à l’antique en bronze doré, la panse est soulignée dans sa partie inférieure de larges feuilles stylisées; des têtes de Satyre aux cornes développées, en forme les prises ; les vases reposent sur un piédouche évasé au décor de cannelures. Ils sont couverts d'un couvercle à doucines en bronze doré repercé de palmettes, avec feuilles et graines sommitales.
  • La qualité de la dorure traité en mat et brillant, ainsi qu'une ciselure précise et enlevée, fait de cette paire de vases un parfait examplaire de la meilleure des productions de l'Empire par un des plus prestigieux ateliers.
  • Claude Galle (1759 - 1815), l’un des plus éminents bronziers et fondeurs-ciseleurs de la fin de l’époque Louis XVI et de l’Empire, Claude Galle est né à Villepreux près de Versailles. Il fait son apprentissage auprès du fondeur Pierre Foy, en épouse sa fille en 1784. En 1786, il devient maître fondeur. En 1788, à la mort de son beau-père, Galle prend la direction de l’atelier, qui devient l’un des plus importants de Paris, employant au plus fort de son activité près de 400 artisans. Galle déplace l’atelier d’abord Quai de la Monnaie (plus tard Quai de l’Unité), puis, en 1805, 60 Rue Vivienne.
    Le garde-meuble de la couronne, sous la direction de sculpteur Jean Hauré de 1786-88, lui fait de nombreuses commandes. Galle collabora avec de nombreux d’artisans remarquables tels Thomire et Feuchère ; il fournit la majorité des bronzes d’ameublement du Château de Fontainebleau pendant l’Empire. Il reçut d'autres commandes impériales, pour des lumières, boîtes de pendule, et vases pour les palais de Saint-Cloud, les Trianon, des Tuileries, Compiègne, et Rambouillet. Il fournit les palais italiens de Monte Cavallo à Rome et Stupinigi près de Turin.
  • Réf. : Samoyault,«Pendules et bronzes d'ameublement entrés sous le Premier Empire» Paris, 1989 ;Ottomeyer, Hans etPröschel, Peter “Vergoldete Bronzen”, 1989 vol I p.369 ; une paire conservée au château de Erhenburg à Cobourg,
  • Prix : 16000 €
    Artiste : Claude Galle
    Epoque : 19ème siècle
    Style : Empire - Consulat
    Etat : Très bon état

    Matière : Bronze doré et patiné
    Largeur : base : 12.2 cm de côté
    Hauteur : 46.5 cm
    CONTACTER L'ANTIQUAIRE
    wait...
    Voir la galerie de cet antiquaire
    Imprimer fiche

    "Galerie Verrier" Voir plus d'objets de cet antiquaire

    "Coupes, Vasques, Cassolettes, Empire - Consulat"

    Antiquités similaires sur Proantic.com
    Recevez notre newsletter
    Galerie Verrier
    Objets d'Art et de Curiosités
    Paire de brûle-parfums, Attr. à Claude Galle, Epoque Empire
    06 61 34 71 40


    *Un message de confirmation vous sera envoyé par info@proantic.com Vérifiez votre messagerie y compris le "Courrrier Indésirable"

    Thank you! Your submission has been received!

    Oops! Something went wrong while submitting the form