objet vendu

Portrait d'Elizabeth Cavendish, Comtesse De Devonshire (1619-1689), 17e Siècle

Portrait d'Elizabeth Cavendish, Comtesse De Devonshire (1619-1689), 17e Siècle
photo(s) supplémentaires.

Description de l'antiquité :

"Portrait d'Elizabeth Cavendish, Comtesse De Devonshire (1619-1689), 17e Siècle"
Ce charmant portrait est un exemple du type de portraits sur panneau à petite échelle, souvent de splendides beautés de l'époque, qui sont devenus à la mode au milieu du XVIIe siècle. Le portrait représente Elizabeth Cavendish, comtesse de Devonshire (1619 - 19 novembre 1689). Née Lady Elizabeth Cecil, elle était l'un des douze enfants de William Cecil, 2e comte de Salisbury, et de son épouse, l'ancienne Lady Catherine Howard. William était un confident du roi Charles Ier et a été nommé conseiller privé en 1626. Lady Elizabeth a épousé le beau William Cavendish, 3e comte de Devonshire le 4 mars 1639, et elle est devenue la comtesse de Devonshire. Le couple avait deux enfants. Leur maison était Chatsworth House (et est toujours la maison du duc et de la duchesse de Devonshire, transmise par 16 générations de la famille Cavendish). Elle mourut à l'âge de soixante-dix ans environ et fut enterrée le 21 novembre 1689 dans la voûte du duc d'Ormond dans la chapelle d'Henri VII, l'abbaye de Westminster.

Les artistes Theodore Russell, ou Roussel, et Remigius van Leemput sont considérés aujourd'hui comme les candidats les plus probables pour le peintre de ces portraits. Un autre portrait de cette gardienne par Russell existe et se tiendra à Chatsworth. Roussel, dont le père était originaire de Bruges et était le joaillier Royal Stuart, est né à Londres en 1614. Son apprentissage a été effectué dans l'atelier de son oncle, Cornelius Johnson, avec qui il a vécu environ neuf ans. Quelque temps après 1632, il aurait travaillé comme aide à Van Dyck. Il a exécuté de nombreuses copies de portraits de son célèbre maître et d'autres peintres notables, peignant également des œuvres originales. Ses mécènes étaient Lord Essex et Lord Holland, entre autres. Il est particulièrement connu pour ses portraits de Charles II à l'abbaye de Woburn et de James II au palais de Holyrood. Son fils, Antony Russel (1663? –1743) était également un portraitiste et aurait étudié avec John Riley.

Ces petits portraits sont naturellement Van Dyckian dans l'humeur et la présentation - en effet comme ici, la plupart sont copiés à partir d'originaux Van Dyck. Des ensembles de tels portraits se trouvent dans de nombreuses maisons, telles que Knowle, Woburn et Southside Wimbledon, ainsi que dans la collection royale. George Vertue a noté que Roussell «était un amoureux de la facilité et de sa bouteille».

La source de notre portrait sur panneau, et de l'autre version réduite de Russell mentionnée précédemment, est un grand portrait en pied de la gardienne par Van Dyck à Chatsworth (mais à l'envers).

Le travail de cet artiste n'est pas souvent disponible sur le marché. Présenté dans un cadre du 17ème siècle.

Provenance: Collection privée britannique

Dimensions: Hauteur 51cm, Largeur 44cm encadrée (Hauteur 20 ”, Largeur 17,25” encadrée)

Voir plus d'objets de cet antiquaire

Antiquités - Tableaux portraits

CONTACTER L'ANTIQUAIRE
Recevez notre newsletter