objet vendu

Nicolas GOSSE - Etude de vieillard en buste (1829)

Nicolas GOSSE - Etude de vieillard en buste (1829)
photo(s) supplémentaires.

Description de l'antiquité :

"Nicolas GOSSE - Etude de vieillard en buste (1829)"
Nicolas GOSSE
Paris, 1787 - Soncourt-sur-Marne, 1878

Huile sur toile
Signé et datée au centre à droite «N. Gosse / 1829»
56 x 46,5 cm
73 x 63 cm avec le cadre
Deux étiquettes de collection en bas à droite
Exposé au Salon de Paris de 1831 ? ("957. Portrait de vieillard")

Beau cadre XIXe en bois et stuc doré

Collection particulière

Nicolas Gosse entre à l'Ecole des beaux-arts à Paris en 1805 comme élève de François-André Vincent. Il expose rapidement au Salon de Paris (à partir de 1808). Peintre sous la Restauration entre 1814 et 1830, il s'adonne en particulier au genre religieux: Jésus ressuscitant la fille de Jaïre à Saint-Nicolas-du-Chardonnet (1819), Saint Vincent de Paul convertissant son maître (Musée du Luxembourg)(1824), une Adoration des rois mages à Saint Louis d'Antin (1827). Il reçoit la Légion d'honneur en 1827.
Mais Gosse travaille aussi bien pour décorer les églises que pour les particuliers (des portraits et des scènes de genre sur tableaux de chevalet gravés par Jazet) ou pour l'Etat (peintures d'histoire mettant en scène par exemple Louis-Philippe ou la reine Amélie). Et il continuera dans sa carrière à faire preuve d'éclectisme dans ses clients et ses sujets en restant toutefois toujours proche de la peinture d'histoire.
Notre tableau est dans la tradition des têtes d'expression académiques et des têtes de vieillards en l'occurrence qui ont eu beaucoup d'exemples en France dans la seconde moitié du XVIIIe siècle, et le maître de Gosse, François-André Vincent, en a peint plusieurs de très belle facture. Un exercice de style remarquable tout à fait dans la grande manière du XVIIIe siècle et qui rappelle que les peintres français de l'époque romantique se sont inspirés du style enlevé, très dans la pâte avec de beaux effets de matière des peintres du XVIIIe siècle comme François-André Vincent.
Notre tableau est daté de 1829. Il n'y eu pas de Salon à Paris en 1829 et en 1830. Mais au Salon de 1831, Gosse exposa un "Portrait de vieillard" sous le numéro 957 qui pourrait être notre tableau.

Voir plus d'objets de cet antiquaire

Antiquités - Tableaux portraits

CONTACTER L'ANTIQUAIRE
Recevez notre newsletter

Galerie Tristan de Quelen
Tableaux et dessins du XVIIIe et du XIXe siècle

Nicolas GOSSE - Etude de vieillard en buste (1829)
(33) 1 42 06 29 06
(33) 6 62 24 80 12


*Un message de confirmation vous sera envoyé par info@proantic.com Vérifiez votre messagerie y compris le "Courrrier Indésirable"

Thank you! Your submission has been received!

Oops! Something went wrong while submitting the form