Signée Henri François Riesener - Le Dernier Des Horace - Huile Sur Toile flag


Description de l'antiquité :

"Signée Henri François Riesener - Le Dernier Des Horace - Huile Sur Toile"
"Le dernier des Horaces "
Ce tableau, fortement influencé par le passage de l'artiste dans l'atelier de David, a été réalisé avnt 1800.
Il constitue un travail atypique et rare dans l'œuvre de l'artiste, qui s'est fait connaitre pour ses beaux portraits à micorps ou en pieds.
Cette œuvre sera publiée dans le catalogue raisonné en préparation par Alexis Bordes et Philippe Nusbaumer.

Huile sur toile, signée en bas à droite.
Réentoilé
(usures et restaurations)
195 x 131 cm.
Sans cadre.

Paiements personnalisés possibles

Henri-François RIESENER
Peintre portraitiste né en 1767 à Paris où il est mort en 1828.
C'est le fils de l'ébéniste Jean-Henri Riesener (1734-1806) et de Françoise-Marguerite Vandercruse(veuve de l'ébéniste Oeben), et le père du peintre romantique Léon Riesener(1808-1878).

Henri-François Riesener se forme à la technique de la miniature avant de rejoindre les ateliers deVincent etde Jacques Louis DAVID qui aura une influence énorme sur la suite de sa carrière.
Sa première exposition de portraits au Salon date de 1793, période à laquelle il rejoint l’armée et interrompt par conséquent sa carrière artistique pendant cinq ans.
De retour des armées, il entame une carrière de portraitiste et de miniaturiste.
Sous l’influence de David, il devient l’un des portraitistes les plus recherchés par les personnages importants de l’Empire et réalise même unPortrait en pied de l’Impératrice Joséphineen 1806 (Rueil-Malmaison, Musée national des châteaux de Malmaison et Bois-Préau) et de son fils Eugène de Beauharnais.
Il aurait fait également cinquante copies de son portrait original de Napoléon 1er, dessiné pendant un déjeuner.
Pour le portrait de sa femme et de sa belle-sœur (Portrait en pied d’une dame et de sa sœur, Orléans, Musée des Beaux-arts), le peintre obtient la médaille d’or frappée à l’effigie de l’Empereur en 1814.
Avec la chute de l'Empire, les commandes se raréfiant, il laisse sa femme et son fils à Paris et part pour la Russie en 1815. Il y reste sept ans.
À Varsovie, il bénéficie de la protection du Grand Duc Constantin Pavlovitchpour lequel il avait réalisé le portrait de sa maîtresse Joséphine Friedrichs (1808-1857) en 1813 (Saint-Pétersbourg, Musée de l’Ermitage).
Il peint toutes les célébrités de l'aristocratie et exécuteun portrait équestre du tsar Alexandre.
À son retour en France fin 1822, Henri-François Riesener donne ses premières leçons de dessin à son fils Léon, et le fait entrer dans l'atelier du baron Gros, puis il dirige son neveu,Eugène Delacroix, vers l'atelier de Guérin.
Il immortalise également les artistes de l'Opéra-Comique et réalise un portrait du bronzier Ravrio, son cousin, aujourd'hui conservé au musée du Louvre
Henri-François Riesener meurt des suites d'une infection à Paris en 1828.


Alexis Bordes, et des historiens d'art élaborent actuellement le catalogue raisonné de son œuvre. L’email a bien été copié
Prix : 8300 €
Artiste : Henri-françois Riesener (1767 - 1828)
Epoque : 18ème siècle
Style : Empire - Consulat
Etat : Bon état

Matière : Huile sur toile
Longueur : 131
Hauteur : 195

Référence (ID) : 522541
CONTACTER L'ANTIQUAIRE
line

"Une Autre Epoque" Voir plus d'objets de cet antiquaire

line

"Tableaux Autre Genre, Empire - Consulat"

Antiquités similaires sur Proantic.com
Recevez notre newsletter
line
facebook
pinterest
instagram
Une Autre Epoque
Généraliste - mobilier et décoration du 17ème au 19ème
Signée Henri François Riesener - Le Dernier Des Horace - Huile Sur Toile
522541-main-5dbdea10b1692.jpg
06 33 00 68 21


*Un message de confirmation vous sera envoyé par info@proantic.com Vérifiez votre messagerie y compris le "Courrrier Indésirable"

Thank you! Your submission has been received!

Oops! Something went wrong while submitting the form