objet vendu

Plat Demi-creux, Argent, Aux Armes Du Marquis De La Croix De Castries, 1749 (montpellier)

Plat Demi-creux, Argent, Aux Armes Du Marquis De La Croix De Castries, 1749 (montpellier)
photo(s) supplémentaires.

Description de l'antiquité :

"Plat Demi-creux, Argent, Aux Armes Du Marquis De La Croix De Castries, 1749 (montpellier)"
  • Plat circulaire demi-creux
  • Argent
  • Montpellier, 1748-1749
  • Grand plat rond demi-creux en argent à cinq contours bordés d’une moulure à filets. Sur le marli les armoiries du marquis de la Croix de Castries. Au dos, des marques d’inventaire « G » & « 8 », ainsi que le poids gravé en bordure selon les mesures d’ancien régime « 4 m – 5 ons » (4 marcs 5 onces)
  • Bon état, micro rayures dans le bassin
  • Armoiries: blason gravé sur le marli du plat, d’azur à une croix d’or, flanqué de deux licornes, surmonté d’une couronne de marquis, pour Charles Eugène Gabriel de la Croix, Marquis de Castries (1727-1801)
  • Poinçons :Sous l'aile duplat: Maitre : fleur de lys couronnée, deux grains de remède, I I D pour Jean-Joseph Dartis. Maison commune : X surmontant MLP couronné, pour Montpellier, 1748 à 1749 ; Marque : Charge : une fleurs de lys surmontée de deux étoiles pour les ouvrages d’argent de Montpellier, 1744 à 1750 ; sur le bord du plat, décharge : une hermine couronnée & entourée de deux points de remède de 1744 à 1750.
  • Jean-Joseph Dartis (mo de 1744-1807) est le fils ainé de l’orfèvre Joseph Dartis (1681-1744), orfèvre d’une longue lignée d’orfèvres montpelliérains. Il est pris en apprentissage par son père en 1732 pour une durée de 8 ans. A la mort de son père, Jean-Joseph poursuit l’apprentissage de son frère Pierre V commencé en 1736 tout en reprenant l’atelier paternel. Il sera garde de la communauté des orfèvres de Montpellier de 1749 à 1751, de 1760 à 1762, de 1767 à 1769 et de 1778 à 1780. Son acte décès est dressé le 10 avril 1807.
  • Le nombre « 8 » porté au dos du plat nous laisse supposer que ce plat appartenait à une série importante permettant de présenter les mets tels que le protocole le définissait. Nous connaissons par les descriptions des fêtes de Monsieur, frère du Roi, lors du souper de Saint-Cloud en l’honneur du roi en 1678 l’ensemble de la disposition de la platerie et autres pyramides que suivirent par la suite la haute aristocratie. Pour avoir une idée du nombre de plats et de la disposition de ceux-ci, Dans le recueil de Vincent la Chapelle en 1742 dans Le cuisinier Moderne,nous retrouvons deux paires de plats dites des "grosses entrées" proches de la typologie de notre plat, décrits dans la planche VII de ce receuil. Les différents inventairesde la couronne et des Orléans, nous montre cette diversité des formes et des tailles des plats, sans parler de leur nombre ;ces plats pouvaient avoir différentes utilisations selon les repas et la décoration voulue.
  • Ref :La Chapelle, Vincent : Le cuisinier moderne, Paris, 1742 ; Helft Jacques : Le poinçon des provinces françaises, Ed. de Nobele, 1985 ;Thuile, Jacques : L’orfèvrerie du Languedoc du XIIe au XVIIIe siècle, généralités de Montpellier et de Toulouse, 2 Tomes, Ed. Causse & Cie, Montpellier, 1966
  • Voir plus d'objets de cet antiquaire

    Antiquités - Services de table

    CONTACTER L'ANTIQUAIRE
    Recevez notre newsletter

    Galerie Verrier
    Objets d'Art et de Curiosités

    Plat Demi-creux, Argent, Aux Armes Du Marquis De La Croix De Castries, 1749 (montpellier)
    06 61 34 71 40


    *Un message de confirmation vous sera envoyé par info@proantic.com Vérifiez votre messagerie y compris le "Courrrier Indésirable"

    Thank you! Your submission has been received!

    Oops! Something went wrong while submitting the form