Portrait d'Une Jeune Fille à l'épagneul, Vers 1695 flag

Portrait d'Une Jeune Fille à l'épagneul, Vers 1695
Agrandir les 5 photo(s) supplémentaires.

Description de l'antiquité :

"Portrait d'Une Jeune Fille à l'épagneul, Vers 1695"
Le portrait a été peint au cours de la dernière décennie du 17ème siècle. Dans ce portrait décoratif, une jeune fille est assise sur un coussin devant un rideau et une fenêtre. Le lierre augure la fidélité et l'animal transmet son statut social privilégié, mais aussi la confiance et la fidélité. C'était un thème de prédilection dans les portraits des XVIIe et XVIIIe siècles - les animaux domestiques occupaient une place importante dans la vie à cette époque, comme ils le sont aujourd'hui. Les exemples incluent les chats, les chiens, les écureuils et les singes et les perroquets exotiques.

Johannes Verelst (également John ou Johan) était un peintre de La Haye. Il était très talentueux et venait d'une famille d'au moins dix peintres sur au moins trois générations. Parmi la grande quantité de peintres néerlandais qui ont émigré vers le Royaume-Uni, plus lucratif, au cours de la dernière moitié du XVIIe siècle, la famille Verelst figurait parmi les plus anciennes. Simon Verelst était considéré comme le plus accompli, le plus à la mode et le plus cher des peintres à fleurs à Londres à la fin du 17ème siècle.

Johannes s'établit à Londres et y fut actif dès 1691 (il fut cité comme témoin à Londres en 1691) jusqu'à sa mort en 1734. Il peignit des natures mortes et des allégories mais ce furent ses portraits qu'il connut particulièrement bien tant et si bien que la reine Anne l’a chargé de marquer une occasion en peignant quatre portraits de quatre dirigeants amérindiens en 1709 - trois Mohawks de l’alliance des Haudenosaunee (Iroquois) et un Mohican des nations algonquines. Cette délégation s'est rendue à la Cour de la reine Anne à Londres avec des chefs militaires britanniques qui cherchaient à obtenir un soutien contre des Français en concurrence et leurs intérêts autochtones apparentés en Amérique du Nord. Ce sont les plus anciens portraits à l'huile connus de la vie des peuples autochtones d'Amérique du Nord. En 1977, ils ont été achetés par le Canada avec une subvention spéciale du gouvernement canadien. Ils figuraient sur un timbre canadien en 2010.

Provenance: Christies London le 3 avril 1987, propriété de l’église paroissiale du Conseil de l’église Saint-Anselme, Belmont, lot 122, suiveur de William Wissing

Mesures: Hauteur 104cm, Largeur 92cm, Profondeur 12cm encadrée (Hauteur 41 ", Largeur 36,35", Profondeur 4,75 "encadrée)
Prix : 6850 €
Artiste : Attribué à Johannes Verelst (1648-1734)
Epoque : 17ème siècle
Etat : Très bon état

Matière : Huile sur toile
Longueur : 12
Largeur : 92
Hauteur : 104
CONTACTER L'ANTIQUAIRE
Ajouter cet objet à votre sélection
Suivre cet antiquaire
Voir la galerie de cet antiquaire
Imprimer fiche

"Titan Fine Art" Voir plus d'objets de cet antiquaire

"Tableaux Portraits, Louis XIV - Régence"

Antiquités similaires sur Proantic.com
Recevez notre newsletter
Titan Fine Art
Tableaux Européenes et Britanniques 17ème au 20ème siècle
Portrait d'Une Jeune Fille à l'épagneul, Vers 1695
+44 (0) 208 653 9582
+44 (0) 7875 412 111


*Un message de confirmation vous sera envoyé par info@proantic.com Vérifiez votre messagerie y compris le "Courrrier Indésirable"

Thank you! Your submission has been received!

Oops! Something went wrong while submitting the form