"Jeux enfantins" épreuve en bronze par Raymond Martin flag

"Jeux enfantins" épreuve en bronze par Raymond Martin
Agrandir les 7 photo(s) supplémentaires.

Description de l'antiquité :

""Jeux enfantins" épreuve en bronze par Raymond Martin "
Belle épreuve en bronze patiné , " Les jeux enfantins" , signée Raymond Martin et numérotée 1/10
Porte le cachet du fondeur Claude Valsuani " Cire Perdue Valsuani"


Biographie Né le 24 avril 1910, rue d’Ulm à Paris, Raymond Martin entre en 1925 à l’École nationale supérieure des arts appliqués et des métiers d'artqui vient d'ouvrir ses portes.
Il y aura comme professeurJules Jouant, ancien élève deDalouet deRodin, qui guidera l’adolescent vers la sculpture alors que, d’instinct, celui-ci se destinait à être peintre. C’est à cette période qu’il fait la connaissance deRobert Wlérick, son aîné de vingt-huit ans, de qui il sera le fidèle disciple et envers lequel il professera une dévotion jamais démentie jusqu’à la mort du maître en 1944. De 1927 à 1929, il se perfectionne à l’École nationale supérieure des beaux-artsdans l’atelier deCoutan. À 22 ans, il s’affirme et réalise sa première exposition dans une galerie privée, la galerie Paquereau, rue Guénégaud à Paris.
Peu après, la reconnaissance officielle ne tarde pas. Il voit son Buste de Mergier acheté par la Ville de Paris. Même succès au Salon d’Automne, dont il sera nommé sociétaire, avec l’achat par l’État de la Tête d’Ève en bronze. Conscient du talent de son fils, son père lui fait construire un atelier àCachanrue Auguste Rodin (rue rebaptisée en son honneur par la Municipalité de la Ville) où il demeurera toute sa vie. Il obtient son premier Prix en 1932, lePrix Blumenthal. En 1936, Raymond Martin épouse Marguerite Sauvain dont il aura deux filles, à huit ans d’intervalle, Simone et Jacqueline. Au début de 1938 s’ouvre le concours pour la commande officielle de la statue équestre dumaréchal Foch, que Robert Wlérick et Raymond Martin obtiennent en collaboration. Robert Wlérick décédé en mars 1944, Raymond Martin terminera seul l’importante commande de la statue équestre qui sera inaugurée en 1951 à son emplacement actuel, au centre de la place du Trocadéro.
À partir de 1941, chaque année, Raymond Martin expose auSalon des Tuileries. L'artiste dessine sans interruption: à la fin 1943, il aura une exposition permanente de dessins chez Jacquart. En 1944, il prendra le poste de professeur à la l'Académie de la Grande Chaumièreoù il restera jusqu'en 1951. Parallèlement, Raymond Martin est élu professeur àÉcole nationale supérieure des arts décoratifsoù il remplaceraMarcel Gimond. Il exercera cette fonction jusqu'en 1978.
L'artiste continue à dessiner presque journellement. En 1950, il exécute le monument duGénéral Manginau chevet de l'Eglise Saint-François Xavier à Paris. Les commandes d'Etat s'enchaînent, les expositions et les succès aussi. Atélier Raymond Martin Raymond Martin, est élu à l'Académie des Beaux-Artsde l'Institut de Franceen 1962, au fauteuil du sculpteurHenri Bouchard. Il se consacre, de 1965 à 1969, à sa grande aventure personnelle, la création du mémorial érigé à la mémoire duGénéral Leclercà la porte d’Orléans à Paris. Cette sculpture connaît un destin mouvementé.
En 1973, Raymond Martin se voit confier par la Tunisie, à l’occasion des soixante-dix ans du chef de l’État, l’exécution d’une statue équestre représentant le présidentHabib Bourguibaet d’une fontaine, qui sont érigées àSfax. En 1981 Raymond Martin participe à l’ensemble architectural du parvis de laCathédrale d’Orléans. Puis en 1982, le sculpteur réalise deux sculptures ("L’été" et "L’hiver") dans l’arcade des nouveaux bâtiments duSénat, rue Garancière à Paris ainsi que l’achat par la municipalité de Cachan du bronze de la "La Rencontre", un couple nu, enlacé, tenant un petit enfant dans les bras (installé à l’extérieur du bureau de poste dans l’ensemble immobilier réalisé dans cette ville par l’architecteLouis Arretche). L’année 1985 est marquée par 3 expositions importantes: l’exposition "Raymond-Martin à laMonnaie de Paris", "Raymond-Martin auMusée Despiau-WlérickdeMont-de-Marsan" et "Raymond-Martin à Cachan". En 1987, le PrixByzantionlui est attribué pour une de ces oeuvres majeures: l’Homme au Trophée, qui trouve sa place à la l'Hôtel de Ville de Cachan. 1989 constitue une année importante avec l’exposition «Paris-Moscou» à Moscou; l’exposition sur «la sculpture française, de Rodin à nos jours» àFontainebleauet l’inauguration des bas reliefs pour l’hôtel particulier deMarcel Dassaultavenue des Champs-Elysées à Paris (abrite actuellement le magasin français deAbercrombie & Fitch).

Il décédera l'année suivante.



Prix : 3800 €
Artiste : Raymond Martin
Epoque : 20ème siècle
Style : Art moderne
Etat : Très bon état

Matière : Bronze
Largeur : 31,5
Hauteur : 29,5
Profondeur : 14

Référence (ID) : 457552
CONTACTER L'ANTIQUAIRE
wait...
Voir la galerie de cet antiquaire
Imprimer fiche

"Galerie Divet" Voir plus d'objets de cet antiquaire

"Bronzes Anciens, Art moderne"

Antiquités similaires sur Proantic.com
Recevez notre newsletter
Galerie Divet
Tableaux-Sculptures-Céramiques
"Jeux enfantins" épreuve en bronze par Raymond Martin
06 32 38 64 49 ou 06 07 96 50 06


*Un message de confirmation vous sera envoyé par info@proantic.com Vérifiez votre messagerie y compris le "Courrrier Indésirable"

Thank you! Your submission has been received!

Oops! Something went wrong while submitting the form