Villa la Rochefoucauld Biarritz -G.Carelli -aquarelle flag

Villa la Rochefoucauld Biarritz -G.Carelli -aquarelle
Agrandir les 4 photo(s) supplémentaires.

Description de l'antiquité :

"Villa la Rochefoucauld Biarritz -G.Carelli -aquarelle"

La Rochefoucauld Biarritz - Gabriele Carelli -aquarelle

VillaLe comte Gaston de La Rochefoucauld, secrétaire d'ambassade, avait un jour au Ministère des Affaires étrangères, crayonné le Parc du Quai d'Orsay, un parc à la Le Nôtre.Il lui vient l'idée de reproduire ces jardins dans la propriété qu'il aménageait à Biarritz, sur 5 hectares, depuis 1873.Le gros-oeuvre de sa demeure s'acheva en 1877. Depuis le plateau, la vue s'étendait jusqu'à la villa Eugénie.La comtesse de La Rochefoucauld recevait tous les mardis, le plus souvent pour des séances musicales au cours desquelles il lui arrivait de présenter des morceaux de sa composition, d'inspiration variée, allant de la messe à la valse. Le grand salon se transformait parfois en théâtre. Pour les réceptions importantes,le maire mettait à la disposition du comte deux pompiers " en petite tenue d'incendie ". On avait coutume, à cette époque, de louer sa villa pour quelques semaines ou mois.Le premier locataire fut S.E. don José de la Gandara qui eut le mauvais goût d'y mourir en 1885.Quatre ans plus tard, devant les réticences des édiles de Pau, le représentant des voyages de la reine Victoria, sur le continent se tourna vers Biarritz. Le maire, Alcide Augey, avait au préalable reçu une dépêche lui demandant si la ville était en mesure d'offrir à " une famille distinguée " un logement approprié pour une soixantaine de personnes. Le choix se porta sur La Rochefoucauld et la fébrilité s'empara du quartier. Mais la reine refusait tout apparat. Entre temps, arrivait depuis Windsor, Jacquot, l'âne gris acheté à Aix-les-Bains, la carriole, le lit en acajou massif et le fauteuil en bois doré de la reine. La souveraine, âgée de 70 ans, et les cinquante-sept personnes de sa suite arrivèrent en gare de La Négresse par train spécial le 7 mars 1889. Ressortis pour l'occasion, les reverbères de l'époque impériale aux initiales N.E. entrelacées, s'échelonnaient dans la nouvelle avenue Victoria. La reine en grand deuil traversa Biarritz. Les Hindous de sa suite dont on précisa que ce n'étaient pas des sikhs mais des mulsumans du Bengale firent sensation avec leurs riches costumes orientaux et leurs barbes de jais.
Prix : 700 €
Epoque : 19ème siècle
Etat : Parfait état

Matière : Papier
Longueur : 17 cm
Hauteur : 25,5
CONTACTER L'ANTIQUAIRE
Ajouter cet objet à votre sélection
Suivre cet antiquaire
Voir la galerie de cet antiquaire
Imprimer fiche

"Grand Tour" Voir plus d'objets de cet antiquaire

"Aquarelles, Autre style"

Antiquités similaires sur Proantic.com
Recevez notre newsletter
Grand Tour
Peintures anciennes - gravures anciennes- aquarelles
Villa la Rochefoucauld Biarritz -G.Carelli -aquarelle
+393355231714
+393391747781


*Un message de confirmation vous sera envoyé par info@proantic.com Vérifiez votre messagerie y compris le "Courrrier Indésirable"

Thank you! Your submission has been received!

Oops! Something went wrong while submitting the form