Paul Rebeyrolle (1926-2005) "nu Au Bord Du Lit, 1952" Eymoutiers, Bacon, La Ruche flag

Paul Rebeyrolle (1926-2005) "nu Au Bord Du Lit, 1952" Eymoutiers, Bacon, La Ruche
Agrandir les 7 photo(s) supplémentaires.

Description de l'antiquité :

"Paul Rebeyrolle (1926-2005) "nu Au Bord Du Lit, 1952" Eymoutiers, Bacon, La Ruche"
RARE et SUPERBE technique mixte, huile, encre, collage et grattage/papier marouflée sur carton de Paul Rebeyrolle représentant un nu au bord du lit, 1952, signée en haut à gauche + titrée et légendée au dos; cette oeuvre aurait été retouchée et marouflée par le peintre lui-même en ultérieurement (voir indications au dos)
Format hors cadre 37,5x46cm.
Il s'agit donc d'une rare composition de la première période du célèbre peintre originaire d'Eymoutiers, village Limousin où un musée lui est aujourd'hui consacré.
Il réalise alors dans les années 50 des oeuvres figuratives avec des sujets divers et variés comme des portraits, des nus, série des truites, animaux, paysages etc...ces différents sujets sont donc tous figuratifs mais déjà marqués par une manière de peindre bien particulière à Rebeyrolle, très moderne, avec des techniques différentes, comme ici, techniques qui ne cesseront d'évoluer tout au long de sa carrière, collages de matières, grattages, inclusions, peinture bien-sûr etc... il fut notamment influencé par Bacon, puis s'orientera vers un Expressionnisme Moderne. Il fit des séjours à la Ruche, célèbre atelier Parisien.
L'enfance de Paul Rebeyrolle est marquée par une tuberculose osseuse, l'obligeant à de longs moments d'immobilité. Il étudie à Limoges avant de rejoindre Paris à la Libération. Il découvre alors les peintres contemporains ainsi que la peinture classique au musée du Louvre. Il est acteur engagé du Manifeste de l'homme témoin qui, au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, prône autour du critique d'art Jean Bouret un retour au réalisme contre les tendances de l'art contemporain. Il participe ainsi le 21 juin 1948 à la galerie du Bac à l'exposition de «L'homme témoin» (avec Bernard Lorjou, Yvonne Mottet, Michel Thompson et Michel de Gallard). Ce groupe de L'homme témoin sera fondateur du mouvement de la Jeune Peinture. Ainsi, en 1949, Rebeyrolle est à l'origine du «Salon de la Jeune Peinture» avec Denys Chevalier, Pierre Descargues, Philippe Cara Costea et Gaëtan de Rosnay, dont la première édition se tient le 26 janvier 1950 à la Galerie des beaux-arts. Membre du parti communiste français à partir de 1953, Rebeyrolle rompt avec ce dernier en 1956 lors de l'invasion russe en Hongrie et du fait de la duplicité du parti face à la guerre d'Algérie. À cette occasion, il peint un grand tableau intitulé À bientôt j'espère. En 1959, à 33 ans, il exécute à Eymoutiers Planchemouton, un grand tableau commandé par le comité de la première Biennale de Paris, pour orner l'escalier du Palais des Beaux-arts. En 1963, il quitte Paris et s'installe à la campagne pour y vivre et y travailler, d'abord dans l'Aube puis en Côte d'Or. À partir de 1968, il commence un cycle de séries souvent définies par le terme de «politique», que l'on peut énumérer par leurs titres2:
  • 1968: «Guérilleros»
  • 1970: «Coexistences»
  • 1972: «Les Prisonniers»
  • 1973: «Faillite de la Science Bourgeoise»
  • 1975: «Natures mortes et Pouvoir»
  • 1980-1982: «Les Évasions manquées»
  • 1983: «Le Sac de Madame Tellikjian»
  • 1984-1985: «On dit qu'ils ont la rage»
  • 1986: «Germinal»
  • 1987: «Au Royaume des aveugles»
  • 1990-1991: «Les Panthéons»
  • 1993: «Splendeur de la Vérité»
  • Son œuvre, immense, toujours figurative, est marquée par la violence, la rage, la révolte face à l'oppression ou l'engagement politique. Elle est ponctuée de tableaux animaliers et paysagers, ainsi que de tableaux employant des matières collées sur la toile (terre, crin, ferraille...). Peu médiatisée de son vivant, méconnue du grand public ainsi que de certaines institutions, cette œuvre a néanmoins été appréciée par les philosophes Jean-Paul Sartre ou Michel Foucault ainsi que par certains collectionneurs, tel François Pinault. Cette composition aux techniques mixtes sur papier marouflée sur carton est en très bon état, les différentes trâces que l'on apperçoit ne sont ni des manques,ni déchirures, mais font partis intégrantes de l'oeuvre donc retouchée ultérieurement par Rebeyrolle lui-même, comme indiquée au dos, décrite en parfait état lors de la dispersion de la collection à Drouot.
    Encadrée dans une belle caisse américaine.
    Provenance: d'une importante collection Parisienne, de Mme W.... dispersée par l'étude Oger Blanchet à Drouot-Richelieu.
    Garantie authentique
    Prix : 2950 €
    Artiste : Paul Rebeyrolle (1926-2005)
    Epoque : 20ème siècle
    Etat : Bon état

    Matière : Huile/papier marouflée sur carton
    Longueur : 46
    Hauteur : 37,5
    CONTACTER L'ANTIQUAIRE
    Ajouter cet objet à votre sélection
    Suivre cet antiquaire
    Voir la galerie de cet antiquaire
    Imprimer fiche

    "Galerie Laurent Goudard" Voir plus d'objets de cet antiquaire

    "Tableaux Autre Genre, Art moderne"

    Antiquités similaires sur Proantic.com
    Recevez notre newsletter
    Galerie Laurent Goudard
    Tableaux 19ème et Modernes, Spécialiste de l'Ecole de Crozant
    Paul Rebeyrolle (1926-2005) "nu Au Bord Du Lit, 1952" Eymoutiers, Bacon, La Ruche
    0555 333 777
    06 22 24 11 48


    *Un message de confirmation vous sera envoyé par info@proantic.com Vérifiez votre messagerie y compris le "Courrrier Indésirable"

    Thank you! Your submission has been received!

    Oops! Something went wrong while submitting the form