Allégorie Du Temps Louis Dorigny flag

Allégorie Du Temps Louis Dorigny
Agrandir les 12 photo(s) supplémentaires.

Description de l'antiquité :

"Allégorie Du Temps Louis Dorigny"
Tableau huile sur toile de dimensions 247 x 157 sans cadre et 255 x 165 avec cadre répresentant une Allégorie du Temps du peintre Louis Dorigny ( Parigi 1654 – Verona 1742 ).

L'œuvre en question abrite une scène allégorique ambitieuse dans laquelle le Temps, incarné par un vieillard, est submergé par deux jeunes femmes, identifiables dans l'Espoir et la Beauté, qui, avec Cupidon, incarné par l'enfant à l'extrême droite, veulent célébrer une sphère précise de valeurs, destinée à triompher de l'oubli.


Cette composition ambitieuse est l'une des très rares œuvres de Louis Dorigny (Paris, 1654 - Vérone, 1742), peintre français adopté par la République Sérénissime de Venise - où il s'installe définitivement à partir de 1678 -, célèbre pour ses cycles décoratifs, qui en font le protagoniste de la seconde moitié du 17ème siècle à Venise (fresques pour les familles Manin et Ca'Tron). Fils du graveur Michel Dorigny et petit-fils de Simon Vouet, le maître décide de transférer à Laguna les valeurs du classicisme de son âge d'or avec les éléments stylistiques et la palette chromatique qui révèlent, au contraire, de manière claire, le sommet culturel vénitien, caractérisé par un dessin rapide et par un pathos dans l'exécution complètement étranger à l'inspiration transalpine.


Dorigny quitte très vite son pays natal, quitte Paris au profit de Rome. L'Italie, en fait, était la destination habituelle des jeunes. des artistes français plus prometteurs et, dans le cas de Dorigny , le talent a été associé à un privilège de naissance incontesté, qui l'a vu fils du peintre et graveur Michel (Saint-Quentin, 1616- Paris, 1665) et petit-fils de Simon Vouet (Paris, 1590- 1649), protagoniste incontesté du Grand Siecle.

La notoriété de ce dernier avait bientôt traversé les Alpes pour s'étendre à l'Europe. de l'ensemble à travers les gravures, n'épargnant pas à Venise que, dans la mesure où les physiologiquement peu enclin au classicisme magniloquent du maître, démontre à d'apprécier les thèmes, tels qu'ils nous ont été transmis par une gravure de Joseph Wagner (Thalendorf,1706- Venise, 1780), représentant la Madonna della Rosa.


Cependant, les palais du client étaient déjà habitués à une telle contamination, été effectuéès grâce à l'apport de peintres étrangers de passage dans Venice comme cela s'était passé avec Dorigny, qui s'y installa en 1678. Le temps était sans doute favorable, car le goût était structuré en un humus sans références autochtones solides, auquel s'ajoutait l'écho d'un experience important comme le rôle de recteur officiel de la cour de Versailles, joué par une membre de la famille Comaro à la fin du XVIIe siècle ; en même temps, la présence de le célèbre intellectuel français Charles Patin (Paris, 1633-Padoue, 1693) à Padoue en même temps, a représenté une incitation directe au succès de l'"art transalpin" et de Dorigny sur les familles venitienne plus importants.


Le pinceau de Louis séduit la noblesse vénitienne qui lui confie d'importants travaux Appareils décoratifs pour leurs propres palais et chapelles privées, parmi lesquels nous devons nous rappeler les des fresques pour Ca' Tron et l'intervention dans la chapelle votive érigée par la famille Manin à l'intérieur de l'église de Santa Maria di Nazareth. Le succès du jeune artiste dans les eaux de la lagune n'a pas été décrété par des accents du baroque romain, mais plutôt la vocation classiciste singulière de l' array gauloise, qui a su conférer à l'appareil aristocratique de célébration ce que leurs patrons voulaient, c'est-à-dire la légitimation figurative de leur propre rôle.


Cette spécificité expressive, habilement exercée dans le notre peintre, est la clé d'une fortune durable et consolidée, qui conduira Dorigny à Padoue, Udine, Bergame et Vérone, où il s'installe après sa mort (1742), ne renonçant pas, cependant, à un séjour à Vienne (1711) au nom d'Eugène de Savoie, qui avait demandé son intervention pour fresquer son palais d'hiver.


L'activité fébrile liée à l'appareil décoratif avait, nécessairement, limité l'activité de la production d'ouvrages de chevalet, qui sont très rares à ce jour. L'apparition des ouvres comme cà tableau est considerée une pierre angulaire telles que celle de l'exposition pour la biographie artistique de l'artiste, qui s'essaie à une toile grand format avec un sujet ambitieux.


La composition abrite, en effet, une allégorie dans laquelle le Temps (Satumo), dépeint comme un vieil homme avec des ailes, qui, contraint à s'effondrer, est submergé par deux femmes, personnifications de Vénus (déesse de l'amour) et de l'Espérance, qui cherchent, ensemble avec les Cupidon, pour lui arracher les ailes, pour le vaincre ; au-dessus d'eux deux anges à la trompette célébrer leur triomphe, pour représenter la force des sentiments par rapport à l'oubli.


L'inventio dérive d'un chef-d'œuvre de Simon Vouet réalisé en 1645 actuellement au Musée du Berry à Bourges, dont la gravure Michel Dorigny a réalisé en 1646 en l'accompagnant d'une légende exhaustive : Spes Amor atque Venus Saturnum Vellere plumas certant raptorem airipiunque suum L'espoir et l'amour se battent avec Saturne pour lui arracher ses plumes et rivaliser pour leur ravisseur.


Notre artiste avait reproduit fidèlement la table, pour pratiquer en vue de l'exécution sur toile, telle qu'elle nous a été transmise par un dessin reçu avec l'œuvre objet de la présente étude, qui reproduit également la légende complète avec l'ajout d'une référence chronologique supplémentaire, à savoir la date 1688.


Cette année-là, donc, le maître préparait l'ambitieux essai pictural, qui, cependant, apporte certains changements en ce qui concerne la presse, reconnaissables dans le cadre de la rationalisation des volants décoratifs sur la base de la colonne et de l'omission de l'indication trident (attribut de la domination que la divinité exerçait sur la mer, ainsi que sur le ciel, et sur terre) au pied de Saturne.

La technique picturale fluide et fluide exprime l'adhésion de son créateur au climat culture vénitienne, à laquelle se réfère la physionomie du putto à l'extrême droite, très différent du prototype et plein de luminisme palpitant, dans le registre chromatique, où l'intensité du rouge et du bleu se dissout dans des teintes pastel inclinées, est possible d'entrevoir les germes du début du dix-huitième siècle, qui animera bientôt les toiles des grandes figures de la Sérénissime, à commencer par Antonio Balestra (Vérone, 1666-1740), qui partage avec Dorigny de nombreux ingrédients stylistiques et formels.


Pour en revenir à la spécificité thématique de notre grande toile, nous ne pouvons pas nous soustraire à l'obligation de la souligner l'importance philologique de cette représentation exquise, il s'agit d'un produit très mûr appréciable comme un document illustré chapitre de l'esthétique vénitienne riche de charme et intérêt.


L'œuvre, comme tous nos objets, est vendue accompagnée d'un certificat d'authenticité photographique; ce document identifie l'objet en ajoutant de la valeur à l'article. Nous nous occupons du transport et organisons personnellement l'emballage et l'expédition d'œuvres d'art avec assurance partout dans le monde.

Ms. Riccardo Moneghini
Expert en Tableaux anciens - Historien de l'Art
Prix : 50000 €
Artiste : Louis Dorigny ( Parigi 1654 - Verona 1742 )
Epoque : 17ème siècle
Etat : Bon état

Matière : Huile sur toile
Largeur : 157
Hauteur : 247
CONTACTER L'ANTIQUAIRE
Ajouter cet objet à votre sélection
Suivre cet antiquaire
Voir la galerie de cet antiquaire
Imprimer fiche

"Antichità Riccardo Moneghini" Voir plus d'objets de cet antiquaire

"Tableaux Autre Genre, Louis XIV - Régence"

Antiquités similaires sur Proantic.com
Recevez notre newsletter
Antichità Riccardo Moneghini
Meubles et Tableaux du 16ème au 18ème siècle
Allégorie Du Temps Louis Dorigny
+39 3488942414
+ 39 3488942414


*Un message de confirmation vous sera envoyé par info@proantic.com Vérifiez votre messagerie y compris le "Courrrier Indésirable"

Thank you! Your submission has been received!

Oops! Something went wrong while submitting the form