Toreador Spada - Matador - PJ MENE 1810 - 1879 Mêne flag

Toreador Spada - Matador - PJ MENE 1810 - 1879 Mêne
Agrandir les 12 photo(s) supplémentaires.

Description de l'antiquité :

"Toreador Spada - Matador - PJ MENE 1810 - 1879 Mêne"
Signature sur l’avant gauche de la terrasse : P.J.MÈNE Daté: 1877
Complet avec le bout de son épée

Maître de la sculpture animalière avec Antoine-Louis Barye, et un peu avant Emmanuel Frémiet, il n’en n’a pas moins produit deux sculptures au thème hispanisant: le Matador et un Picador à cheval.
Inspiré par son voyage sur la péninsule ibérique, au Portugal mais surtout en Espagne, et sans aucun doute par l’opéra-comique de Georges Bizet qui avait été donné pour la première fois le 3 mars 1875 à l’Opéra-Garnier.
Si le public, choqué par Carmen, femme sulfureuse et volage, Piotr Illich Tchaïkovski, Johannes Brahms et Camille Saint-Saëns ont salué sans réserve le génie de Georges Bizet, le compositeur russe prophétisant même que «d’ici 10 ans, Carmen sera l’opéra le plus célèbre de toute la planète». Hélas, Georges Bizet ne le vérifiera jamais. Il mourut le 3 juin 1875, après seulement une trentaine de représentation de son opéra, dont le succès commençait tout juste à se révéler…

L’oeuvre : le Matador
Le combat est terminé. Le Matador a vaincu le taureau. Sous les applaudissements, il avance, encore sous le coup de la concentration du combat. Dans une main, l’épée dans l’autre, la capote de Brega, cette grande cape (plus de 2,5 mètres de large pour une hauteur de 1,25 mètre), jaune intense d’un côté, fuschia de l’autre, que le matador a déployé plus tôt, pour jouer avec le taureau, au début de la Lidia.
Sur le sable de l’arène, parsemé des traces des fers à chevaux des picadores, git un bouquet de fleurs, sans doute lancé par quelque belle pour indiquer son admiration et sans doute dans l’espoir de se faire remarquer du matador?
Le combat est terminé, mais le Matador est encore concentré. A ses côtés les autres toréadors ou matadors (le matador est celui qui met le taureau à mort, il n’est pas forcément le toréador), les péones, les piccadores, les areneros et les monosabios qui s’agitent pour remettre l’arène en état.

Pour aller plus loin : www.lestresorsdegamaliel.com/sculptures/49-toreador-spada-matador.html

COPYRIGHT Lestresorsdegamaliel.com

Prix : 3200 €
Artiste : Pierre-jules Mene 1810-1879
Epoque : 19ème siècle
Etat : Bon état

Matière : Bronze
Longueur : 33
Diamètre : 21
Hauteur : 53
CONTACTER L'ANTIQUAIRE
Ajouter cet objet à votre sélection
Suivre cet antiquaire
Voir la galerie de cet antiquaire
Imprimer fiche

"Les Trésors de Gamaliel" Voir plus d'objets de cet antiquaire

"Bronzes Anciens, Autre style"

Antiquités similaires sur Proantic.com
Recevez notre newsletter
Les Trésors de Gamaliel
Bronzes d'édition & Peintures XIXème début XXème & Bijoux Anciens
Toreador Spada - Matador - PJ MENE 1810 - 1879 Mêne
06 38 91 53 60


*Un message de confirmation vous sera envoyé par info@proantic.com Vérifiez votre messagerie y compris le "Courrrier Indésirable"

Thank you! Your submission has been received!

Oops! Something went wrong while submitting the form