Faience Fine de Sèvres, Assiette Fable de La Fontaine, Empire flag


Description de l’antiquite :

"Faience Fine de Sèvres, Assiette Fable de La Fontaine, Empire"


Rare assiette en faïence fine de Sèvres:

«L’Ane vêtu de la peau du lion»

D’après une fable de Jean de La Fontaine (1621-1695) rarement reproduite.

Le marli décoré de trophées composés de caducées, pomme de pins, couronnes de lauriers et colombes se becquetant.

Au dos signature en creux «Sèvres» et tampon utilisé de 1808 à 1815 pour la période Clavareau.

EPOQUE EMPIRE.

Diamètre 21,3 cm.

La plus ancienne manufacture privée sévrienne ayant utilisé le nom « Sèvres» dans sa signature, est la manufacture de faïences fines fondée par Charles Lambert.
Le chimiste Charles-Philippe Lambert (Lauterbourg, Ba s-Rhin, 8 février 175 3- Sèvres, 7 août 1835), après avoir créé la «Manufacture des cristaux et émaux de la Reine» et s’être occupé d’une entreprise de fabrication d’émail pour horlogers et bijoutiers, achète en 1797, des bâtiments situés dans le bas de l’actuelle Grande Rue. Avec Barthélémy Boyer et d’autres associés, il fonde une société pour «la fabrication des terreries dans le genre de celles existant en Angleterre ». La manufacture devient opérationnelle en 1799 et compte deux ans plus tard une soixantaine d’ouvriers. Mais en 1801, elle est dissoute pour des raisons financières. Ses productions, extrêmement rares, en raison de la brièveté de son existence, portent la marque « Lambert et Cie » en creux ou bien la marque-écusson peinte à la main.
La deuxième société, qui s’intitule « Manufacture de terre blanche des citoyens Hupais, Gélot et Cie.», est dirigée par Berlancour jusqu’en 1804. La plupart des pièces alors produites sont marquées « Sèvres» en lettres anglaises et en creux. Cette marque est celle rencontrée le plus souvent après le départ de Lambert. Après une interruption de quatre ans, la manufacture produit, sous la direction de Puibusque et Méry, de la faïence fine imprimée sous couverte et non plus peinte. En 1810, un architecte, Michel-Marie Clavareau devient propriétaire de l’entreprise, qu’il liquidera en 1815. La marque est « Sèvres» en creux. Entre 1808 et 1815, on trouve aussi : « Sèvres » en creux et « Impression sous émail à Sèvres. Par brevet d’invention ». Cette manufacture ayant duré moins de vingt ans, sa production est très réduite. Les pièces, de style néo-classique , sont souvent agrémentées d’un décor, généralement brun manganèse , représentant des scènes mythologiques , historiques , militaires , des jeux d’enfants , des scènes de chasse, des scènes littéraires, des allégories…
Leur rareté, mais aussi leur qualité, tant au niveau de la peinture que de l’impression font des pièces en faïence fine de Sèvres des céramiques très recherchées des collectionneurs.



Prix: 480 €
Artiste: Manufacture De Faïence Fine De Sèvres
Epoque: 19ème siècle
Style: Empire - Consulat
Etat: Très bon état

Matière: Faïence fine de sèvres
Diamètre: 21,3 cm

Référence (ID): 369846
CONTACTER L'ANTIQUAIRE
line

"DESARNAUD" Voir plus d'objets de cet antiquaire

line

"Assiettes Et Services En Faïences , Empire - Consulat"

Antiquités similaires sur Proantic.com
Recevez notre newsletter
line
facebook
pinterest
instagram
DESARNAUD
Spécialiste 1ère moitié du XIXème siècle : tableaux, dessins, objets d'art
Faience Fine de Sèvres, Assiette Fable de La Fontaine, Empire
57-5b41365f72d04.jpg
06 95 56 02 98


*Un message de confirmation vous sera envoyé par info@proantic.com Vérifiez votre messagerie y compris le "Courrrier Indésirable"

Thank you! Your submission has been received!

Oops! Something went wrong while submitting the form