objet vendu

Portrait de la Marquise de Nesle. Par Pierre Gobert (1662-1744) et Atelier

Portrait de la Marquise de Nesle. Par Pierre Gobert (1662-1744) et Atelier
photo(s) supplémentaires.

Description de l'antiquité :

"Portrait de la Marquise de Nesle. Par Pierre Gobert (1662-1744) et Atelier"
Huile sur sa toile d’origine (Très bel état de conservation)
Epoque XVIIIème siècle, vers 1715
Beau cadre de style régence en bois sculpté et doré à décors de coquilles et de fleurs (dimensions: 98 x 82 cm)

Armande Félice de La Porte Mazarin, Marquise de Nesle
Née le 3 septembre 1691 du mariage de Paul Jules de La Porte, duc de Rethel, duc de Mayenne, duc de La Meilleraye et de Mazarin avec Charlotte Félice Armande de Durfort-Duras.

Elle est l'arrière-petite nièce du cardinal de Mazarin, et la petite-fille d'Hortense Mancini.

Elle fut mariée le 2 avril 1709avec Louis III de Mailly, (1689-1767), Marquis de Nesle et de Mailly, Prince d'Orange et de l'Isle-sous-Montréal, Comte de Bohain, de Beaurevoir et de Bernon, Seigneur de Maurup, Chevalier des Ordres du Roi.

De cette union naquirent cinq filles dont quatre furent les maîtresses du roi Louis XV

Le cardinal Dubois disait de la marquise de Nesle : « Cette dame a des regards si enflammés que force est de s'y brûler comme le papillon à la chandelle. Elle est parfaite de corps et d'esprit ; heureux ceux qui arrivent dans la terre promise ! »

D’une grande beauté, Armande Félice de La Porte Mazarin était célèbre pour ses frasques durant la Régence. Elle a d'abord pour amant le duc de Richelieu. Mais le duc a une autre maîtresse, la vicomtesse de Polignac. Armande, refusant de partager son amant, prend la décision de provoquer la vicomtesse en duel. Le 10 septembre 1718, elles se battent au pistolet. Elle est blessée à l’épaule et le duc déclare: «Ces dames ont été bien bonnes de se battre pour moi. Je ne sacrifierai pas un de mes cheveux, ni à l’une, ni à l’autre»

Armande trouve ensuite un autre amant en la personne de Louis Henri de Bourbon-Condé, 4eprince de Condé. De cette liaison, elle met au monde à Paris une fille prénommée Henriette, le 23 avril 1725. Elle est ensuite appelée à la cour deux jours plus tard pour entrer au service de la nouvelle Reine de France, Marie Leszczynska.

Elle mourut à Versailles le 14 octobre 1729, âgée de 38 ans, après avoir accouché d'un garçon, qui mourra au berceau. C'est sa fille, la comtesse de Mailly qui lui succède dans la charge de Dame du Palais de la Reine.

Peintre Français, Pierre Gobert (Fontainebleau, 1662 – Paris, 1744) est le fils du sculpteur Jean II Gobert. Il est reçu à l'académie Royale de Peinture et de Sculpture le 31 décembre 1701 en tant que portraitiste. Il devint le peintre préféré des grandes dames de la cour à Versailles à la fin règne de Louis XIV comme le montre le nombre important de portraits de celles-ci qu’il réalisa.

Le musée des beaux-arts d’Agen possède dans ses collections un tableau semblable (de forme ovale) représentant le même personnage attribué à Pierre Gobert.

Vendu avec facture descriptive & certificat

Voir plus d'objets de cet antiquaire

Antiquités - Tableaux portraits

CONTACTER L'ANTIQUAIRE
Recevez notre newsletter

Galerie FC Paris
Tableaux Anciens & Sculptures

Portrait de la Marquise de Nesle. Par Pierre Gobert (1662-1744) et Atelier
06 26 62 14 87


*Un message de confirmation vous sera envoyé par info@proantic.com Vérifiez votre messagerie y compris le "Courrrier Indésirable"

Thank you! Your submission has been received!

Oops! Something went wrong while submitting the form