Léon Geille De Saint-léger (1863-1937) Rue Animée à Alger flag

Léon Geille De Saint-léger (1863-1937) Rue Animée à Alger
Agrandir les 11 photo(s) supplémentaires.

Description de l'antiquité :

"Léon Geille De Saint-léger (1863-1937) Rue Animée à Alger"
Tableau Orientaliste début XXe huile sur toile signée en bas à gauche -Geille de St Léger- ( Léon Geille de Saint-Léger 1863-1937) contresigné, titré et situé sur un cartouche d'origine en laiton " Rue de la Mer Rouge -Kasbah d'Alger- L. Geille de St Léger ". Dimensions: 79 cm X 56 cm.

Léon Geille de Saint-Léger est né le 6 décembre 1863 à Alger, il fut peintre et dessinateur d’inspiration principalement orientaliste. Il reprit l’ancien nom de sa famille aussi bien comme artiste qu’au civil. Ses premières études artistiques, il les suit dans sa ville natale, aux cours d’Hyppolyte Dubois au conservatoire d’Alger, puis il est envoyé comme boursier à Paris, élève de MM. Hebert, Luc-Olivier Merson, Lehmann, Adrien Demont et Jules Lefebvre à l’École des Beaux-Arts, il exposa ses premières œuvres à Alger en 1883, à l’âge de dix-neuf ans, parmi les oeuvres qu’il exposa dans cette ville, on compte un Portrait de jeune femme, toile acquise par le musée d’Alger ; Tête de Christ, qui figure à la mairie de la même ville ; la Naissance de Samson, pour la salle du Conseil général d’Alger ; Campement de nomades au soleil couchant (Palais d’Hiver du gouverneur) ; la Cour intérieure du cinquième arabe de Mustapha, au Palais d’Été ; les Ruines romaines de Tipaza, toile qui orne le cabinet du préfet d’Alger ; Soleil couchant à Sidi Ferruch, étude acquise par la Société de Géographie de cette ville, etc. Depuis 1898, il fit, à Alger, une exposition annuelle de ses œuvres. À Paris, à la Société des Artistes français où il est sociétaire, il exposa (au Salon des Champs-Elysées) notamment : Barques de pêcheurs à Honfleur (1893) ; Jours d’Été en Bretagne (1894) ; Barques (1895) ; Ville saharienne (1896) ; Vieux bateaux dans les dunes (1897) ; Maison du fils de l’émir Abd-el-Kader à Bou-Saada (1899). « En prière », huile sur toile de Léon Geille de Saint-Léger, couverture du livre Les Arabes et l’Islam vus par les manuels scolaires français, Marlène Nasr, éd. Karthala, 2001 On lui doit encore notamment : le Retour du Marché, toile qui figura à l’Exposition universelle de 1889, et la décoration du café maure égyptien à la même exposition ; un Panorama important, en collaboration avec le sculpteur Montbur, vu à Vichy et ailleurs. Sa peinture fut appréciée pour ses qualités personnelles de coloration et de composition, et il collabora à la plupart des journaux illustrés d’Alger, comme dessinateur. Ses œuvres sont exposées au musée des Beaux-arts d'Alger et de Constantine. Parmi les nombreux commentaires sur son oeuvre, on retiendra par exemple cette appréciation assez synthétique de la Revue africaine, journal des travaux de la Société historique algérienne, de 1905 : « Geille de Saint-Léger, qui sait allier à la connaissance de l’Afrique, la compréhension profonde de la mélancolie de l’Océan et des plages bretonnes, et faire passer toute l’âme embrumée et délicate du pays dans ses couchants ».
Prix : 2000 €
Artiste : Geille De Saint-léger Xixe-xxe
Epoque : 20ème siècle
Etat : Bon état

Matière : Huile sur toile
CONTACTER L'ANTIQUAIRE
wait...
Voir la galerie de cet antiquaire
Imprimer fiche

"Galerie Tramway" Voir plus d'objets de cet antiquaire

"Tableaux Orientalistes, Orientaliste"

Antiquités similaires sur Proantic.com
Recevez notre newsletter
Galerie Tramway
Objets D'art, Mobiliers, luminaires, tableaux, arts décoratifs
Léon Geille De Saint-léger (1863-1937) Rue Animée à Alger
06.65.52.05.40


*Un message de confirmation vous sera envoyé par info@proantic.com Vérifiez votre messagerie y compris le "Courrrier Indésirable"

Thank you! Your submission has been received!

Oops! Something went wrong while submitting the form