Vercingétorix - Frédéric Auguste Bartholdi 1834-1904 flag

Vercingétorix - Frédéric Auguste Bartholdi 1834-1904
Agrandir les 10 photo(s) supplémentaires.

Description de l'antiquité :

"Vercingétorix - Frédéric Auguste Bartholdi 1834-1904"
Signature : Bartholdi
Marque de fondeur : F. Barbedienne
Sous le socle, numéro 432
Patine mordorée
Début XXème siècle

Œuvre spectaculaire voulue dans la tradition du Bernin 1598-1680, (sculpteur italien baroque), Frédéric Auguste Bartholdi a sculpté son Vercingétorix sur un cheval lancé au galop, sautant par-dessus le corps inanimé d’un centurion romain, dans une attitude à la fois intense et violente. Pour vêtir son sujet principal, dans un souci de vérité historique, Frédéric Auguste Bartholdi a puisé son inspiration parmi les pièces exposées au tout nouveau musée des Antiquités Nationales de Saint-Germain-en-Laye (il a ouvert en 1862).


Après des études au Lycée Louis-le-Grand, puis à l’Ecole Nationale des Beaux-Arts, Frédéric Auguste entreprend un voyage en Egypte, puis au Yémen, dont il ramène le goût des sculptures monumentales. Sa carrière commence en 1852, et en 1856, sa première commande monumentale le lance. 1869 est l’année de son second voyage en Egypte. Il élabore un projet de phare monumental, doté d’une statue «l’Orient éclairant le Monde», pour l’entrée du Canal de Suez. Faute de financement, le Khédive Ismaël Pacha le refuse et le projet est oublié. Le retour du sculpteur se fait dans le fracas des armes. Les Prussiens ont envahi la France. Frédéric Auguste prend les armes pour défendre sa ville qui résiste, puis rejoint l’Etat-Major du général Garibaldi dont il est l’aide de camp avant de s’exiler à Bordeaux et de s’embarquer pour les Etats-Unis. Il veut repérer un emplacement pour son projet d’une monumentale statue «la Liberté éclairant le Monde». Une fois la IIIème République installé, Frédéric Auguste rentre en France et s’installe à Colmar lorsqu’Edouard Mény, le maire de Belfort, lui demande d’élever un monument témoignant du sacrifice des victimes du siège de 1870-1871. Une fois son Lion achevé, Frédéric Auguste se consacre à l’achèvement de la statue de la Liberté, jusqu’à son inauguration, le 26 octobre 1886 à New York, tout en réalisant de très nombreuses autres œuvres monumentales à Washington, Paris, Montréal, Colmar, Langres, Chicago, Bâle, Lyon, Sèvres, Clermont-Ferrand.

Pour aller plus loin : www.lestresorsdegamaliel.com/sculptures/62-vercingetorix.html

COPYRIGHT Lestresorsdegamaliel.com

Prix : 2900 €
Artiste : Frédéric Auguste Bartholdi 1834-1904
Epoque : 20ème siècle
Etat : Bon état

Matière : Bronze
Longueur : 37
Hauteur : 41
Profondeur : 12
CONTACTER L'ANTIQUAIRE
Ajouter cet objet à votre sélection
Suivre cet antiquaire
Voir la galerie de cet antiquaire
Imprimer fiche

"Les Trésors de Gamaliel" Voir plus d'objets de cet antiquaire

"Bronzes Anciens, Autre style"

Antiquités similaires sur Proantic.com
Recevez notre newsletter
Les Trésors de Gamaliel
Bronzes d'édition & Peintures XIXème début XXème & Bijoux Anciens
Vercingétorix - Frédéric Auguste Bartholdi 1834-1904
06 38 91 53 60


*Un message de confirmation vous sera envoyé par info@proantic.com Vérifiez votre messagerie y compris le "Courrrier Indésirable"

Thank you! Your submission has been received!

Oops! Something went wrong while submitting the form