objet vendu

St-Jérôme dans les ruines de Rome – Pays-Bas fin 16ème siècle

St-Jérôme dans les ruines de Rome – Pays-Bas fin 16ème siècle
photo(s) supplémentaires.

Description de l'antiquité :

"St-Jérôme dans les ruines de Rome – Pays-Bas fin 16ème siècle"
« Saint-Jérôme dans une large vue de Rome en ruines». Huile sur panneau de chêne. Ecole des Pays-Bas du Nord vers 1600. Notre peinture est l’œuvre d’un suiveur de Marteen van Heemskerck. Un certificat d’expertise établi pour une grande galerie parisienne et daté de 1968 l’attribue au maître lui-même. Il s’agirait d’une réduction ayant servi de modèle au futur chef d’œuvre conservé aujourd’hui au Palais Schönborn de Vienne.

Parmi les monuments remarquables qui aident à situer la scène, on reconnait le Colysée éventré (second plan à droite), le célèbre Dieu Tibre accoudé sur la louve avec Remus et Romulus (en bas à droite) ou encore la statue brisée d’Hercule et Antée (à gauche sous l’arche). Pour donner vie à son œuvre, le peintre intègre des marchands traversant les ruines avec leurs animaux et des tribuns qui conversent près de la fontaine. Tandis que Saint-Jérôme est en prière dans une anfractuosité (en bas à gauche) devant cette vision apocalyptique du monde.

Dimensions du panneau 32 x 41,5 cm – 42 x 52 cm avec le cadre.

Maarten van Heemskerck (Heemskerk 1498 – Haarlem 1574) est un peintre et graveur d'histoire majeur des Pays-Bas au XVIème siècle. Principal disciple de Scorel dans l'atelier duquel il séjourne de 1527 à 1529 (auparavant il avait été chez Cornelis Willemsz à Haarlem et chez Jan Lucasz à Delft), Maerten van Heemskerck est, après son maître, le représentant le plus marquant de l'italianisme dans les Pays-Bas du Nord au XVIe siècle. Visitant l'Italie (de 1532 à 1536), comme tant d'autres artistes nordiques, il y dessine abondamment d'après l'antique et d'après Michel-Ange, et ses croquis soigneux (notamment deux grands albums de vues romaines, conservés au Staatliche Museen de Berlin) gardent une admirable valeur topographique qui trahit bien l'enthousiasme militant du jeune romaniste…

A son retour d'Italie, il devient l'artiste le plus en vue de Haarlem (il est doyen de la Gilde des peintres en 1540). Il exécute d'immenses retables grouillants de personnages tourmentés au modèle exagérément saillant, dans des tons métalliques acides (triptyque de la Crucifixion, cathédrale de Linköping en Suède ; Saint Luc peignant la Vierge, au musée de Rennes, étonnant pot-pourri d'éléments empruntés à l'archéologie antique d'une merveilleuse facture ciselée (Cf. Universalis).

Voir plus d'objets de cet antiquaire

Antiquités - Tableaux scènes de genre

CONTACTER L'ANTIQUAIRE
Recevez notre newsletter

Art & Antiquities Investment
Tableaux anciens, dessins, sculptures

St-Jérôme dans les ruines de Rome – Pays-Bas fin 16ème siècle
06 77 09 89 51


*Un message de confirmation vous sera envoyé par info@proantic.com Vérifiez votre messagerie y compris le "Courrrier Indésirable"

Thank you! Your submission has been received!

Oops! Something went wrong while submitting the form