objet vendu

Ecole Française Du XVIIe Siècle, Attribuée à Claude Lefèbvre 1632-1675

Ecole Française Du XVIIe Siècle, Attribuée à Claude Lefèbvre 1632-1675
photo(s) supplémentaires.

Description de l'antiquité :

"Ecole Française Du XVIIe Siècle, Attribuée à Claude Lefèbvre 1632-1675"
Portrait d’un jeune gentilhomme

Huile sur toile de 73 cm par 59 cm.
Cadres anciens au choix de 86 cm par 70 cm ou 100 cm par 84 cm

Ce personnage à l’expression vive et pétillante est représenté dans un ovale feint, revêtu d’une robe de chambre en satin rayé qu’il tient de sa main droite, une fine dentelle dépassant de son encolure; Il est coiffé d’une imposante perruque longue dite «Léonine» qui permet de dater ce tableau du siècle de Louis XIV et du dernier quart du XVIIème.

Claude Lefèbvre (1632-1675)

Fils du peintre Jean Lefèbvre (1600-1664), Claude Lefèbvre est baptisé le 12 septembre 1632 en l'église Saint-Louis de Fontainebleau il a pour parrain Claude de Hoëy (1585-1660), maître peintre et valet de chambre du roi, et pour marraine dame Morilot, la fille du procureur du roi à Fontainebleau.
Claude Lefebvre est d'abord l’élève de Claude d’Hoey dans sa ville natale de Fontainebleau, puis d'Eustache Le Sueur (1654) et de Charles Le Brun (1655) qui lui aurait conseillé le portrait.
Reçu à l’Académie royale de peinture et de sculpture en 1663, il devient professeur adjoint en 1664. Il ne réalise son morceau de réception (ouvrage imposé par l'Académie royale à ses futurs membres) que quelques années plus tard. Il s’agit du Portrait de monseigneur Colbert, commandé dès 1662 mais présenté le 30 octobre 1666 et initialement placé dans la rotonde parmi les bienfaiteurs de l’Académie.
Sous l’influence de son maître Charles Le Brun, Lefebvre se spécialise et excelle dans l’art du portrait grâce à une technique perfectionnée et reconnue par ses contemporains. Il expose 9 portraits de sa main au salon du Louvre de 1673.
Les nombreuses gravures de ses œuvres révèlent son succès comme peintre de cour (les graveurs Guillaume Chasteau et Benoît Audran assurent d’ailleurs la diffusion de son portrait de Colbert durant le règne de Louis XIV). D’autres graveurs ont contribué au succès des œuvres du peintre en multipliant la diffusion de ses portraits dans tout le royaume (Edelinck, Nicolas de Poilly et Pierre-Louis van Schuppen).
Fort heureusement, quelques toiles de premier ordre nous sont parvenues. On peut les admirer au Château de Versailles, à la National Gallery de Londres, au Louvre et dans d’autres musées (Metz, Orléans…).

Voir plus d'objets de cet antiquaire

Antiquités - Tableaux portraits

CONTACTER L'ANTIQUAIRE
Recevez notre newsletter

Galerie PhC
Tableaux et Objets d'Art des XVII, XVIII et XIXeme siècles

Ecole Française Du XVIIe Siècle, Attribuée à Claude Lefèbvre 1632-1675
+33 6 62 09 89 00


*Un message de confirmation vous sera envoyé par info@proantic.com Vérifiez votre messagerie y compris le "Courrrier Indésirable"

Thank you! Your submission has been received!

Oops! Something went wrong while submitting the form