Manufacture Nast à Paris, Paire De Vases En Porcelaine, époque Empire - Restauration flag

Manufacture Nast à Paris, Paire De Vases En Porcelaine, époque Empire - Restauration
Agrandir les 12 photo(s) supplémentaires.

Description de l'antiquité :

"Manufacture Nast à Paris, Paire De Vases En Porcelaine, époque Empire - Restauration"

LIQUIDATION TOTALE AVANT FERMETURE

Ancien prix: 1900 €
Nouveau prix: 1200 €
Expédition en colissimo recommandé pour la France 30 €
Livraison gratuite possible sur Paris et proche banlieue.


MANUFACTURE de NAST à PARIS.


Paire de Vases en porcelaine à décor de paysages en grisaille.

Décor toutes faces de paysages bucoliques parsemés de chaumières, tours, églises et un temple en ruine.

Forme originales des anses en tètes de Chinois dorées.

Les deux vases signés sous la base "NAST".

EPOQUE EMPIRE - RESTAURATION.

Dimensions :
Hauteur 16,8 cm.
Longueur 15 cm.
Diamètre du col 13,5 cm.

Jean-Népomucène-Hermann Nast né le 13 mai 1754 à Radwesbourg en Autriche et arrive à Paris en 1778. Après des débuts difficiles, il entre à la manufacture de porcelaine de Vincennes aux cotés d’Antoine Hannong qui travaille à la mise au point de la porcelaine dure. Cette dernière se différencie de la pâte tendre utilisée notamment à Sèvres par l’emploi de kaolin.
En 1780, Nast suit Hannong, qui crée une manufacture faubourg Saint-Denis sous la protection du Comte d’Artois, et en dirige l’atelier.
En 1782, Nast crée, à son tour, sa propre manufacture de porcelaine rue Popincourt. Malgré l’étroitesse de ses locaux, son succès apparaît rapide et il refuse plusieurs offres d’association de la part de ses confrères ainsi que de l’ambassadeur d’Espagne.
Ses affaires semblent florissantes et sa production renommée puisqu’en 1784, il déménage dans des locaux plus vastes, qu’il achète en 1791, rue des Amandiers Popincourt.
L’épisode révolutionnaire de 1792 à 1795 sera particulièrement difficile. Nast parvint in extremis à maintenir sa manufacture en vie notamment en contractant des emprunts pour garder ses ouvriers.
En 1796, il obtient une première distinction à l’Exposition des Produits de l’Industrie Française.
A partir de 1800, il devient le fournisseur de la nouvelle classe dirigeante et en 1806 obtient la médaille d’argent à l’Exposition des Produits de l’Industrie Française.
L’année 1810 marque une étape importante dans la vie de la manufacture. Nast met au point son décor à la molette. Ce procédé breveté consiste à utiliser une roue plus ou moins large, sculptée de feuilles d’eau ou de feuilles d’acanthe pour créer une bordure qui donne l’illusion de la ciselure. Il allie ce décor à l’emploi d’une belle et épaisse dorure.
La porcelaine d'une grande blancheur, le tracé des bordures et les frises peintes en or sont en quelque sorte des marques de fabriques de la manufacture Nast.
Si Nast a basé son succès sur la blancheur de sa pâte il n’en utilisa pas moins les fonds colorés rouges, bleu, or bruni à l’effet, et vert de chrome dit vert empire, mis au point par Louis-Nicolas Vauquelin dans le laboratoire de Nast. En particulier dans sa production d’assiettes peintes et de vases qui contribuèrent à sa réputation.
Cette même année 1810, il obtient un second brevet pour la fabrication d’une pâte de porcelaine qu’il utilise pour des « bordures médaillons et figures en reliefs ». Cette technique lui permet d’exceller dans la réalisation de bustes inspirés par son ami et collaborateur le sculpteur Augustin Pajou (1730- 1809). Il réalise également des vases à l’imitation de Wedgwood mêlant porcelaine en pâte dure et biscuit. Ces pièces se caractérisent par l’opposition entre le brillant de la porcelaine et la blancheur mate des ornements en biscuit ce qui est du meilleur effet.
A partir de 1811, Nast s’associe à ses deux fils, Henri Jean et François Jean qui ensemble poursuivent l’œuvre de leur père après sa mort en 1817 sous la raison sociale « Nast frères ».
Leur association prend fin en 1831 et François Henri prend seul les commandes de la manufacture jusqu’en 1835 année de fermeture de la maison Nast.
La manufacture réalise ses porcelaines pour la haute société française, plusieurs cours d'Europe et créa également un des plus anciens service de porcelaine pour la Maison Blanche à Washington en 1814.
En 1816, Nast est au sommet de sa gloire et réalise un service à thé et à café pour le mariage de Ferdinand VII d’Espagne et d’Isabelle de Bragance aujourd’hui conservé au Musée Archéologique de Madrid.
Le passage de flambeau apparaît particulièrement réussi et lors de l’Exposition des Produits de l’Industrie Française de 1819 le roi Louis XVIII loue les qualités des frères Nast : « Je vois avec plaisir le talent passé de père en fils ; je vous engage à le cultiver »
Ils obtiennent une médaille d’or cette année ainsi que les années suivantes.
Les frères poursuivent l’œuvre de leur père et excellent notamment dans la réalisation de vases de grandes dimensions. Malgré son succès, la manufacture parisienne sera vendue en 1835.

Photographies supplémentaires sur le site de la galerie :

PAIREDEVASESDENAST





Prix : 1900 €
Artiste : Manufacture Nast à Paris
Epoque : 19ème siècle
Etat : Très bon état

Matière : Porcelaine de paris
Longueur : 15 cm
Hauteur : 16,8 cm
CONTACTER L'ANTIQUAIRE
Ajouter cet objet à votre sélection
Suivre cet antiquaire
Voir la galerie de cet antiquaire
Imprimer fiche

"DESARNAUD" Voir plus d'objets de cet antiquaire

"Objets, Décoration, Vases En Porcelaine, Empire - Consulat"

Antiquités similaires sur Proantic.com
Recevez notre newsletter
DESARNAUD
Spécialiste 1ère moitié du XIXème siècle : tableaux, dessins, objets d'art
Manufacture Nast à Paris, Paire De Vases En Porcelaine, époque Empire - Restauration
06 95 56 02 98


*Un message de confirmation vous sera envoyé par info@proantic.com Vérifiez votre messagerie y compris le "Courrrier Indésirable"

Thank you! Your submission has been received!

Oops! Something went wrong while submitting the form