objet vendu

Cabinet Milanais en ebène et paésine XVIIe

Cabinet Milanais en ebène et paésine XVIIe
photo(s) supplémentaires.

Description de l'antiquité :

"Cabinet Milanais en ebène et paésine XVIIe"
  • Impressionant cabinet milanais en ébène, à décor de plaques de paesine et bronze doré,
  • d'époque XVIIe siècle
  • Dimensions H 222 x L 195 x prof 75 cm
  • Ouvrant à 10 tiroirs, 2 tiroirs à l'extremité de la partie haute sur sa ceinture, un secret, un coffre à argenterie
  • Au blason de la famille ALERAMI descendant des MONTFERAT Surmonté de 4 sujets en bronze doré representant la générosité, la guerre , la justice et l opulence.La paésine, "pierres imagées" ou "pierres figurées", qui semblent constituer de véritables œuvres d'art, représentatives ou abstraites.
  • "Paesine " (mot pluriel italien, « paesina » au singulier, proche de « paesaggio », paysage) ou « pierres-aux-masures » ou « pierres-paysages », appelées encore « marbres-ruines », « marbres de Toscane » ou « marbres de Florence », provenant de gisements de la région de Florence. La paésine, variété de calcaire marneux de l'Éocène (début du Tertiaire), a été formée à la suite de la sédimentation, puis des mouvements de tectonique qui a fractionné les couches ou strates (de quelques centimètres à 2 mètres) lors de la création des Apennins, de l'apport d'oxydes (fer ou manganèse) par infiltration d'une eau riche en sels minéraux, puis à la cicatrisation des failles par la cristallisation de calcite. Sciées et polies, les tranches successives présentant des dessins différents pour chaque coupe, les paésines évoquent des paysages ruiniformes. Les verts, bleus ou gris suggèrent le ciel et la mer, les veines brunes des maisons, des châteaux, tours, donjons et remparts, des églises et des villages en ruine ou des rivages, falaises et grottes. Les paésine, suscitent à la Renaissance l’intérêt des amateurs de cabinets de curiosités.
  • Aux XVIe et XVIIe siècles, les marbres de Florence font l'objet d'un important commerce. Rodolphe II de Habsbourg (1552-1612) possède dans sa résidence de Prague une « armoire à merveilles » ornée de ces pierres. En 1617 Philipp Hainhofer, marchand d'Augsbourg spécialisé dans ce commerce, en fournit à Philippe II, duc de Poméranie, en 1632 à Gustave-Adolphe de Suède.
  • Bienvenue chez Chenal antiquites www.chenalantiquites.com
  • Voir plus d'objets de cet antiquaire

    Antiquités - cabinets

    CONTACTER L'ANTIQUAIRE
    Recevez notre newsletter

    Chenal Antiquités
    Antiquaire Généraliste

    Cabinet Milanais en ebène et paésine XVIIe
    04 93 13 89 90
    06 08 62 77 29


    *Un message de confirmation vous sera envoyé par info@proantic.com Vérifiez votre messagerie y compris le "Courrrier Indésirable"

    Thank you! Your submission has been received!

    Oops! Something went wrong while submitting the form