objet vendu
line

Alexandre Marie GUILLEMIN - La petite fileuse

Alexandre Marie GUILLEMIN - La petite fileuse sold
photo(s) supplémentaires.

Description de l’antiquite :

"Alexandre Marie GUILLEMIN - La petite fileuse"
Alexandre Marie GUILLEMIN
Paris, 1817 - Bois-le-Roi, 1880

32 x 25,5 cm (46 x 39 cm avec le cadre)
Huile sur panneau
Signée et datée à gauche au centre «A. Guillemin / 1854 »
Cachet de cire au dos
Probablement exposé au Salon de 1855, n°3255, "La petit fileuse"

Elève de Gros, Alexandre Guillemin fait partie de ces peintres académiques parisiens qui sont allés jusque dans les maisons de Bretagne pour représenter les paysans et les paysannes dans les années 1850 à 1870. Ces « peintres intimes » ont pour noms Leleux (Armand et Adolphe), Jules Trayer ou encore Henri Royer. C'est la naissance de la peinture naturaliste mais encore attaché à la peinture flamande qui vient d'influencer la peinture romantique. La très belle exposition «Exigences de réalisme dans la peinture française entre 1830 et 1870 » au musée des Beaux-arts de Chartres en 1983 parlent notamment de « la première réception des tableaux exposés au Salon de 1850-51 et regroupés par les historiens de l'art sous l'étiquette "réaliste", du « réalisme officiel du Second-Empire » et des « représentations de paysans entre 1852 et 1870 ».
Alexandre Guillemin a reçu une médaille de troisième classe au salon de 1841 et de deuxième classe en 1845. Au Salon des Beaux-Arts de l'exposition universelle qui se tient au Grand Palais le 15 mai 1855, il expose plusieurs petits tableaux dont « La petite fileuse » qui est sans doute notre tableau.
Le sujet est une jeune paysanne qui s'est arrêtée de filer, perdue dans sa contemplation de la Vierge Marie qui figure sur une modeste image accrochée au mur devant elle. Le rapprochement est certainement volontaire entre l'état de pauvreté des deux personnages mais également la grâce, l'innocence et la beauté qui peuvent se dégager de la petite fileuse tout comme de la Vierge Marie ! La finesse de la facture est remarquable avec le souci du rendu de la carnation de la jeune fille, les multiples détails ainsi que le rendu des différents matériaux (tissu, papier, bois, cuivre et pierre). Comme le note « L'artiste » dès 1845, « M. Alexandre Guillemin, qui se contentait autrefois de peindre les Bretons au cabaret ou des scènes d'intérieurs plus ou moins pittoresques, veut s'élever à la peinture sérieuse » et dans ces toiles, « on y trouve quelque chose en plus : le sentiment ».
Ses œuvres sont conservées dans de nombreux musées en France (Meaux, Brest, Le Havre, Toulon) et à l'étranger (Walters Art museum de Baltimore, Etats-Unis, Fine Arts Museum de Montréal).

Voir plus d'objets de cet antiquaire

Antiquités - Tableaux scènes de genre

CONTACTER L'ANTIQUAIRE
Recevez notre newsletter
line
facebook
pinterest
instagram

Galerie Tristan de Quelen
Tableaux et dessins du XVIIIe et du XIXe siècle

Alexandre Marie GUILLEMIN - La petite fileuse
1040240-main-6387553de25f4.jpg
(33) 1 42 06 29 06
(33) 6 62 24 80 12


*Un message de confirmation vous sera envoyé par info@proantic.com Vérifiez votre messagerie y compris le "Courrrier Indésirable"

Thank you! Your submission has been received!

Oops! Something went wrong while submitting the form