objet vendu
line

Jan Brueghel II Le Jeune (1601; 1678) Et Atelier. Vanité

Jan Brueghel II Le Jeune (1601; 1678) Et Atelier. Vanité sold
photo(s) supplémentaires.

Description de l’antiquite :

"Jan Brueghel II Le Jeune (1601; 1678) Et Atelier. Vanité"
Jan Brueghel II le jeune (1601; 1678) et atelier. Vanité

Huile sur toile rentoilée de 57,5 cm par 18 cm
Cadre ancien de 63,5 cm par 23,5 cm

Ce petit bijou de finesse est une vanité
Tous les éléments de la composition illustrent le caractère éphémère de la vie terrestres et de ses plaisirs. Les bulles de savon, le bouquet de fleurs, les verres, le tableau avec l'enfant appuyé sur un crâne, évoquent la fragilité et la fugacité de la vie terrestre. Le singe, richement vêtu et portant des bésicles, les pièces d'orfèvrerie, les bijoux, le cabinet d'ébène illustrent les plaisirs terrestres, qui ne sont que vanité. La figure de gauche, montrant le ciel, rappelle à l'observateur ce à quoi il doit accorder de l'importance, elle peut être vue comme une allégorie de la foi ou de la vérité.
A noté que le tableau devant le petit singe est le tableau du Caravage exposé à la National Gallery de Londres, le souper à Emmaus.


Jan Brueghel II le jeune (1601; 1678)

Il est le fils de Jan Brueghel l'ancien, petit-fils de Pieter Brueghel l'ancien et neveu de Pieter Brueghel le jeune.
Brueghel est né et est mort au xviie siècle à Anvers. Il a été formé par son père et a passé sa carrière à produire des œuvres dans un style similaire. Vers 1615, à l'âge de quatorze ans, il s'associe avec son ami Antoine van Dyck, lui-même âgé seulement de seize ans, et ils créent leur propre atelier. Avec son frère Ambrosius, il a produit des paysages, des scènes allégoriques et d'autres œuvres aux détails minutieux. Brueghel a également copié des œuvres de son père mais également peint avec virtuosité des variantes de ses chefs d'oeuvre.
Jan le Jeune voyageait en Italie lorsque son père est mort du Choléra et est rapidement revenu pour prendre le contrôle du studio anversois. Après la mort de son père, il a changé sa signature de «Brueghel» en «Breughel». L'année suivante, en 1626, il épouse Anna-Maria Janssens, fille de Abraham jansens. Il s'établit rapidement et devint doyen de la Guilde de saint Luc en 1630. La même année, il est chargé par la cour de France de peindre «Adam Cycle». Dans les années suivantes, il a également produit des peintures pour la cour d'Autriche et a travaillé indépendamment à Paris, avant de retourner à Anvers en 1657. Il a collaboré avec un certain nombre d'artistes de premier plan, dont Rubens, Joos de Momper, Hendrick van Balen (1575–1632), Adriaen van Stalbernt (1580–1682), Lucas van Uden (1596–1672), son beau-frère David Téniers le jeune (1610-1690) et son beau-père Abraham Jansens

 

Voir plus d'objets de cet antiquaire

Antiquités - Tableaux autre genre

CONTACTER L'ANTIQUAIRE
Recevez notre newsletter
line
facebook
pinterest
instagram

Galerie PhC
Tableaux et sculptures des XVIIè, XVIIIè et XIXè siècles

Jan Brueghel II Le Jeune (1601; 1678) Et Atelier. Vanité
1025586-main-636f732838489.jpg
+33 6 62 09 89 00


*Un message de confirmation vous sera envoyé par info@proantic.com Vérifiez votre messagerie y compris le "Courrrier Indésirable"

Thank you! Your submission has been received!

Oops! Something went wrong while submitting the form