Epoque Wisigothe VIIIème Siècle Partie De Chrisme flag


Description de l’antiquite :

"Epoque Wisigothe VIIIème Siècle Partie De Chrisme"
Rarissime fragment de Chrisme en pierre sculptée,
Datant du VIIIème siècle, Epoque Wisigothe
Provenant d’une collection privée
De dimensions 41 x 29 x 4,5 cm
Poids : 8,9 kgs
Présence d'une armature  pour le suspendre
Expédition très soignée

Le Chrisme symbole chrétien qui peut se muer en signe et objet à caractère magique. Il possède une valeur sacrée, Sous sa forme à six branches, elle est utilisée en magie populaire comme SYMBOLE PROTECTEUR, on l'appelle alors L'ETOILE DE CHANCE. Hagalaz est alors représentée sous la forme d'une ROSACE, ou d'une fleur à six pétales, faits à partir d'arcs inclus dans un cercle.

Cette étoile de chance est visible sur de nombreux bâtiments anciens qu'elle protège magiquement. Nous la retrouvons sur nos chrismes.
Le chrisme ou « monogramme du Christ » est un symbole chrétien formé par les deux majuscules grecques X (chi) et P (rhô), la première étant apposée sur la seconde.
Ces deux lettres sont les premières du mot Χριστός qui signifie Christ. Elles sont souvent accompagnées de la première et de la deuxième lettre de l’alphabet grec α (alpha) et ω (oméga). Celles-ci encadrent l’alphabet, symbolisant ainsi le tout, le commencement et la fin.
Si ces lettres sont ajoutées ensemble, elles forment le mot ἄρχω, qui signifie « diriger, aller en tête, commander », et renvoient à Jésus-Christ, « fondateur et premier chef de l’Église chrétienne naissante ».
Le signe du Chrisme est généralement inscrit dans un cercle, image d’unité et de perfection divine. Il est le symbole de la religion chrétienne mais aussi un symbole de protection.
Le chrisme est souvent représenté par une étoile à six branches et fait référence à l’Étoile qui guida les Rois Mages vers l’Enfant Jésus.
On retrouve souvent le Chrisme sur les murs des bâtiments religieux chrétiens comme les églises, les chapelles, les basiliques, certains édifices mortuaires, etc. Ce symbole figure également sur de nombreuses mosaïques, des objets variés et des bijoux.
L’empereur romain Constantin Ier est considéré comme le premier empereur Chrétien. La légende raconte qu’en 312, durant la bataille du Pont Milvius qui l’opposait à Maxence, Constantin Ier aurait vu le Chrisme apparaître en rêve, accompagné de ce message « par ce signe tu vaincras » (« In hoc signo vinces » en latin). C’est avec ce signe en étendard qu’il remporta la bataille. Le Chrisme devint ainsi le symbole du christianisme et fut ensuite utilisé comme emblème par les empereurs romains qui succédèrent à Constantin.
Pourtant, cette légende reste contestée et l’empereur Constantin ne se serait converti avec certitude qu’une fois sur son lit de mort. Il semblerait que le Chrisme ait existé bien avant mais qu’il fut adopté par l’empereur à une époque où le christianisme était encore minoritaire. La victoire de Constantin aurait alors permis de montrer sa faveur envers le christianisme et d’imposer la suprématie de la religion chrétienne.
Chez les grecques païens, le Chrisme (« chrêstos »), signifiait simplement « utile, de bon augure ».  Il faisait alors référence à un souhait ou à un commentaire approbateur.
Prix: 950 €
credit
Epoque: Antérieure au 16ème siècle
Style: Rome et Grèce Antique
Etat: Etat d'usage

Matière: Pierre
Largeur: 41 cm
Hauteur: 29 cm
Profondeur: 4,5 cm epaisseur

Référence (ID): 1296957
CONTACTER L'ANTIQUAIRE
line

"Arte Collection" Voir plus d'objets de cet antiquaire

line

"Sculptures Marbre Et Pierre, Rome et Grèce Antique"

Antiquités similaires sur Proantic.com
Recevez notre newsletter
line
facebook
pinterest
instagram
Arte Collection
Tableaux, Sculptures, Dessins de notre collection personnelle
Epoque Wisigothe VIIIème Siècle Partie De Chrisme
1296957-main-65ec37938946d.jpg
Contact e-mail exclusivement


*Un message de confirmation vous sera envoyé par info@proantic.com Vérifiez votre messagerie y compris le "Courrrier Indésirable"

Thank you! Your submission has been received!

Oops! Something went wrong while submitting the form