The Peacock Room

Cette pièce a été initialement conçu en 1876 par l’architecte d’intérieur Thomas Jeckyll pour exposer la collection de porcelaines chinoises de l’armateur anglais Frederick Richards Leyland dans sa maison Londonienne. Jeckyll y construit un réseau de rayonnages finement sculpté et orne les murs de tentures murales en cuir de Cordoue.

The Peacock Room Leyland's house, 49 Prince's Gate, London, in 1892, (c) Bedford Lemere.
The Peacock Room Leyland’s house, 49 Prince’s Gate, London, in 1892, (c) Bedford Lemere.

De « style anglo-japonais », la pièce est conçue et peinte dans une riche palette de verts-bleus rehaussée à la feuille d’or, La peinture est inspirée de la porcelaine bleue et blanche copiée du catalogue de Monsieur Henry Thompson et de la collection de  porcelaines de Leyland .

Jeckyll avait presque terminé son programme décoratif quand une maladie l’obligea à abandonner le projet. c’est James Abbot McNeill Whistler, qui avait peint  les portraits en pied de l’armateur anglais Frederick Richards Leyland et de sa femme  en 1870 qui fini la décoration de la salle à manger .

The Peacock Room. (c) Freer Gallery of Art à Washington
The Peacock Room.
(c) Freer Gallery of Art à Washington

L’artiste et le commanditaire se disputent si violemment sur le montant des honoraires réclamés pour ce travail que leur relation s’arrête là.

Whistler réussit cependant à pénétrer une nouvelle fois dans la pièce et peint deux paons se battant, cette scène est censée représenter l’artiste et son commanditaire : l’un tient un pinceau et l’autre un sac d’argent…

The Peacock Room. (c) Freer Gallery of Art à Washington
The Peacock Room.
(c) Freer Gallery of Art à Washington

La pièce entière sera achetée aux héritiers de Leyland, en 1904 par l’industriel et esthète Charles Lang Freer pour décorer sa maison de Détroit aux États-Unis . Il y installera une collection d’œuvres de Whistler.

Après la mort de Freer en 1919, la salle Peacock a été installé de façon permanente dans la Freer Gallery of Art  à Washington. La galerie a ouvert au public en 1923