Les salles de bains du château de Rambouillet

L’appartement d’Assemblée est aménagé entre 1730 et 1736 pour le comte de Toulouse.

La petite taille des pièces et leur décor raffiné font entrer le goût du XVIIIe siècle dans le château. Les lambris sculptés sont d’une grande délicatesse et virtuosité.

Salle de bain du comte de Toulouse, château de Rambouillet

Entre 1730 et 1736, lors de l’agrandissement du château, le comte de Toulouse se fait aménager au rez-de-chaussée une salle de bain, tout en bleu, dite aussi cabinet des faïences. En effet, les parois sont entièrement recouvertes de carreaux bleu et blanc en faïences de Delft. Des scènes maritimes occupent à la fois les petits carreaux et les grandes compositions, œuvre du hollandais Cornélis Bou maester. Aux angles, des panneaux représentant des vases de fleurs d’origine espagnole, apportent une touche colorée.

Salle de bain du comte de Toulouse, château de Rambouillet

Du sol au plafond, pas moins de 6 000 carreaux de faïence tous différents sont assemblés et la rendent unique. « Nous savons qu’à l’époque, 12 000 carreaux ont été commandés. Y en a-t-il eu une autre, à Versailles peut-être, qui aurait été cassée ensuite ?».

Salle de bain du comte de Toulouse, château de Rambouillet

Dans les appartements de l’Empereur

A l’étage supérieur, Napoléon 1er fait installer en 1806 une salle de bain décorée dans le style pompéien par l’artiste Godard qui a conservé son décor d’origine. Les murs et le plafond sont recouverts d’un décor peint.

Le répertoire décoratif, inspiré du style pompéien, évoque l’Empire avec des représentations de trophées et de batailles navales. L’iconographie du décor de cette salle de bains s’inspire du répertoire antique : Gloires antiques dans les écoinçons de l’arc, lyre d’Apollon sur la dernière frise du
mur, frise de triglyphes et métopes au-dessus de la corniche, cornes d’abondance, animaux mythologiques (griffons, trident sur le plafond).  Napoléon, tout comme Louis XIV le faisait avant lui, utilise l’art pour servir son discours sur le pouvoir.

Salle de bain de Napoléon 1er, château de Rambouillet.

Sous une frise de griffons et de cygnes blancs, les parois sont rythmées par des pilastres aux chapiteaux doriques découpant une série de panneaux.  L’ensemble répond bien aux critères du néoclassicisme en vogue à cette époque.  L’ensemble  est dominé par les régaliens : couronne de Charlemagne, main de justice, sceptre de Charles V.

Salle de bain de Napoléon 1er, château de Rambouillet.

La baignoire en cuivre étamé est placée dans une alcôve dont le tympan est orné d’une paire de griffons encadrant une ruche autour de laquelle vibrionnent une nuée d’abeilles symbole de l’Empire.

Les quatorze médaillons peints au centre des panneaux montrent des vues d’Italie et des résidences impériales, comme l’arc de triomphe du Carrousel, la Malmaison près de Paris ou la villa Borghèse à Rome.

En savoir plus:

http://www.chateau-rambouillet.fr/