La Nature Morte Française Au XVIIéme Siècle

  • Auteur(s) Eric Coatalem, Florence Thiéblot
  • Editeur Faton

Le XVIIe siècle est le siècle de l’âge d’or de la nature morte française. Un panorama complet de ce genre subtil, souvent virtuose, sobre et empreint de méditation à ses débuts, ostentatoire et éclatant à son plein épanouissement, est dressé dans cet ouvrage. Une très riche iconographie illustre l’oeuvre de ses représentants les plus célèbres –Jacques Linard, Louise Moillon, Sébastien Stoskopff, Jean-Baptiste Monnoyer, etc. – comme celui d’artistes méconnus. Chaque peintre fait l’objet d’une notice biographique précise ; des essais introductifs d’Hilliard T. Goldfarb, conservateur en chef du musée des Beaux-Arts de Montréal, et d’Alexis Merle du Bourg, historien de l’art, plongent le lecteur au coeur du contexte historique et artistique qui a permis cette extraordinaire floraison. Un dictionnaire abondamment illustré des peintres étrangers de natures mortes aux XVIIe et XVIIIe siècles vient compléter ce panorama et permet d’établir des comparaisons avec les artistes actifs en France.

Avec plus de cinq cents reproductions, dont de nombreux tableaux inédits conservés dans des collections privées, deux cents artistes répertoriés, le livre d’Éric Coatalem offre ainsi une somme de connaissances renouvelées et s’impose comme un ouvrage de référence. C’est le premier consacré à la nature morte française depuis l’ouvrage de Michel Faré paru en 1974.