Musée Balzac-château de Saché

Au cœur de la Touraine, le château de Saché est l’un des lieux d’inspiration privilégiés d’Honoré de Balzac. De 1825 à 1848, il rend régulièrement visite à Jean Margonne, propriétaire des lieux. Balzac trouve dans la petite chambre qui lui est réservée le silence et l’austérité qui, loin des turbulences de la vie parisienne et de ses soucis financiers, lui permettent de travailler de douze à seize heures par jour. Le Père Goriot, Louis Lambert, César Birotteau ou encore Illusions perdues sont en partie rédigés ici. Saché sert également l’inspiration de Balzac qui situe son roman Le Lys dans la vallée dans le cadre idyllique de la vallée de l’Indre.

Musée Balzac à Saché
Musée Balzac à Saché

PARCOURS DE VISITE

Premier étage

Les visiteurs commencent la visite en accédant au musée par une porte à bossages suivie d’un grand escalier droit du 17e siècle les amenant directement au premier étage. Les pièces de réception les plongent dans l’atmosphère de la première moitié du 19e siècle. Le (classé M.H.) offre le spectacle d’un étonnant papier-peint en trompe-l’oeil daté du premier quart du 19e siècle. Balzac a joué avec Jean Margonne au whist (jeu de cartes) et au tric-trac (jeu de dés) dans ce décor théâtralisé. Dans la  (classée M.H.), le papier-peint du premier quart du 19e siècle a été reconstitué d’après un panneau d’origine. La frise à scènes mythologiques a pu inspirer la description du décor du salon de la pension Vauquer dans Le Père Goriotdont Balzac a écrit le manuscrit à Saché en 1834.

 Salle à manger Musée Balzac-château de Saché
Salle à manger Musée Balzac-château de Saché

Second étage

La visite se poursuit au second étage. Après avoir emprunté un escalier en vis du 15e siècle, les visiteurs découvrent l’intimité de la (classée M.H) où l’auteur de La Comédie humaine a travaillé de longues heures, buvant de nombreuses tasses de café pour stimuler son imagination. Les autres salles de cet étage font découvrir la ,  et , à travers une présentation des collections permanentes (imprimés, manuscrits, estampes, peintures et sculptures).

Grand salon du Musée Balzac-château de Saché
Grand salon du Musée Balzac-château de Saché

Rez-de-chaussée

La visite s’achève au rez-de-chaussée du musée. Un du 19e siècle est reconstitué pour évoquer le métier d’imprimeur que Balzac a exercé de 1826 à 1828. La  est consacrée à la sculpture que l’artiste a réalisée à la fin du 19e siècle pour répondre à une commande de la Société des gens de Lettres : plusieurs études en plâtre et des tirages en bronze sont exposés aux côtés d’oeuvres de David d’Angers et de sculpteurs contemporains de Rodin (Alexandre Falguière, Marquet de Vasselot).

Musée Balzac-château de Saché
Musée Balzac-château de Saché

Le Mobilier national et le musée Balzac-château de Saché, propriété du Conseil départemental d’Indre-et-Loire, ont choisi de collaborer pour mener à bien un projet commun de grande ampleur ayant pour objectif de valoriser leurs patrimoines respectifs, de les rendre accessibles au grand public et de créer un partenariat inédit autour de l’œuvre de Balzac.

1. UNE EXPOSITION PERMANENTE DE MOBILIER AU SEIN DU MUSÉE BALZAC

Dans la catégorie des châteaux-musées, qui plus est dans celle romanesque des châteaux de la Loire, la demeure de Saché propose un véritable voyage dans le temps. Le site est en effet resté quasi-intact depuis les séjours de Balzac chez ses hôtes tourangeaux, les Margonne. Il bénéficie actuellement d’une distribution intérieure des pièces principales inchangée par rapport à celle du XIXe siècle, de papiers peints d’époque classés Monuments historiques, tout comme les éléments de mobilier de la chambre de Balzac. Le Mobilier national fait bénéficier le musée Balzac de son expertise et d’un dépôt d’œuvres, pour cinq ans renouvelables. Initié dans une démarche scientifique, ces prêts de sièges de Saint-Cloud, cabinet Boulle et autres vases cornets, permettent de restituer l’atmosphère d’une demeure tourangelle, au-travers des œuvres littéraires balzaciennes, notamment Le lys dans la vallée. Fait inédit, c’est la première fois que le Mobilier national est amené à évoquer l’œuvre d’un écrivain à travers ses descriptions, à le faire revivre par le biais du rendu de la force symbolique de l’ameublement, telle qu’elle se lit dans ses écrits.

2. « BALZAC, ARCHITECTE D’INTÉRIEURS » UNE EXPOSITION TEMPORAIRE DU 2 JUILLET 2016 AU 7 JANVIER 2017

Faisant écho aux descriptions d’intérieurs de Balzac, cette exposition présentera une part importante des collections du Mobilier national issues du XIXe siècle. Plus de trois fois centenaire, cette institution possède en effet un panel représentatif de meubles et d’éléments de décors propres à l’époque balzacienne. Cette exposition sera aussi l’occasion de mettre en valeur des savoir-faire artisanaux, tels que celui du tapissier que l’écrivain érigeait en art.

En savoir plus:

http://www.lysdanslavallee.fr/