L’atelier du fleuriste plumassier Bruno Legeron

Fondée en 1727 à Paris, la maison Legeron a été reprise en 1880 par l’arrière grand-père (Louis) de Mr Legeron, auquel a succedé son grand-père (Roger) puis sa mère (Claudine) avec laquelle il a perpétué le savoir faire de sa maison.

Celle-ci compte parmi sa clientèle des noms prestigieux de la Haute Couture et du prêt à porter comme Dior, Givenchy, Céline, Dries Van Noten, Louboutin, Jimmy Choo, et tant d’autres encore. Pour ses clients, la maison Legeron réalise toutes sortes de fleurs artisanales en plumes ou en soie, accessoires de mariée, garnitures de robes et de chapeaux.

fleuriste plumassier Bruno Legeron
fleuriste plumassier Bruno Legeron

Aujourd’hui dirigée par l’arrière petit-fils, ancrée dans la tradition jusque dans les outils utilisés et les modes de production, cette maison travaille sur-mesure et à la demande, pour la haute-couture, le prêt à porter, et les particuliers dans le monde entier.

La Création des Fleurs Artificielles

Chaque fleur née dans l’atelier est le fruit d’une succession de tâches d’une insoupçonnable minutie.

L’Apprêtage

Le tissu ( Les soies, organza – une mousseline de coton –, tweeds et autres satins) cloué sur un chassis en bois, est plongé dans un bain de gomme, d’amidon, ou de gélatine (soie), pour être rigidifiés avant le façonnage.

L’apprêtage se fait aussi au pinceau (velours), il permet de rigidifier le textile avant son gauffrage.

« Nos modèles de fleurs comprennent entre dix et soixante pétales chacun. Dans mes carnets, j’archive toute l’année des centaines de croquis de pétales avec leurs dimensions », précise le créateur.

Le Découpage

Le tissu apprêté est déposé en matelas sous la presse du découpeur. Á chaque fleur correspond différentes tailles d’emportes pièces.

Le découpeur dispose pour son travail de très nombreux emportes pièces d’époque (héritage familial de Mr Legeron). La découpe dans le biais du textile assurera la tenue du tissu au modelage.

Bruno Legeron

La Teinture

Les pétales découpés sont teints à la main par Mr Legeron, dans un bain préparé sur une base de onze colorants d’aniline et d’alcool à 90°. Une première couleur donne le ton des pétales et séchera sur un buvard.

L’alcool évaporé, la deuxième couleur habillera en dégradé les bords et les pieds des pétales.

Le Séchage

Les pétales ainsi colorés sécheront une nuit entière sur des clayettes. « Quand ils sèchent tranquillement, le coloris devient joli ».

Un séchage accéléré dissiperait le coloris au risque de faire apparaître des marbrures.

La Réalisation de la Forme

Elle s’effectue dans les mains minutieuses des fleuristes. Elles disposent d’outils d’époque pour le gaufrage, boules, pinces, rayettes, crochets,…

Disposés sur un buvard humide, les pétales doivent s’assouplir avant d’être travaillés. Une boule chauffée à la flamme, est mise à la bonne température en la trempant dans de la cire, donnera le volume aux pétales. Les finitions, le boulé retouché, le plissé, le frisotté…s’effectuent à la pince.

Le Montage ou Assemblage

Assemblés autour d’une tige en laiton, les pétales entourent un à un les étamines au centre de la fleur. Elle séchera plusieurs heures.

Les feuillages, et la tige en laiton recouverte de fil de soie, papier, gutta, sont les ultimes finitions de l’ouvrage. La fleur est terminée.

En savoir plus:

http://www.boutique-legeron.com/