La vie dans l’enclos des Gobelins sous le directorat de Charles Le Brun (1663-1690)

En 1662, Colbert rassemble aux Gobelins plusieurs lissiers parisiens et y transfère ceux que Nicolas Fouquet, surintendant des finances déchu, avait employés pour son propre compte à Maincy, près de Vaux-le-Vicomte. Très vite, des orfèvres, ébénistes, menuisiers, lapidaires, peintres, graveurs et sculpteurs leur sont associés et forment aux Gobelins une «petite ville » tout entière […]

Lire la suite >

Nécessaire à thé, chocolat et café offert par Louis XV à la reine Marie Leczinska

Ce nécessaire, dont les pièces portaient les armes de la reine Marie Leczinska (1703-1768), maintenant effacées, fut réalisé à l’occasion de la naissance du Dauphin (père de Louis XVI, Louis XVIII et Charles X) en 1729. La plupart des pièces, oeuvres de Henry-Nicolas Cousinet, sont en argent doré. Elles témoignent de l’apparition du style rocaille. […]

Lire la suite >

L’art du verre multicouche

Description de la technique Cette appellation désigne un verre soufflé constitué de deux couches superposées -voire plus- de verres de couleur différente. Ces couches sont fréquemment destinées à être taillées ou gravées, en creux ou en relief , afin de révéler les différentes couleurs sous-jacentes. (cette technique est complexe compte-tenu de la dilatation et de […]

Lire la suite >

Le mobilier aux épis du Petit Trianon

Marie-Antoinette laisse sa marque au Petit Trianon, le pavillon édifié sous Louis XV à l’instigation de sa favorite Madame de Pompadour, que Louis XVI lui offre le 24 mai 1774. S’accommodant des aménagements d’origine, la Reine y créé juste deux ans plus tard le Cabinet des glaces mouvantes, un boudoir où des miroirs pouvaient occulter […]

Lire la suite >

La Chaise à nourrice

La chauffeuse qu’on appelle aussi chaise de nourrice se caractérise par une assise très basse ne dépassant pas 30 cm et un dossier haut. On la trouvait dans les chambres et les salons. Initialement, la chauffeuse permettait de se chauffer sans avoir à se courber comme il le faudrait avec une chaise ordinaire. La chauffeuse […]

Lire la suite >

le Service des Arts Industriels de Sèvres

Véritable vitrine artistique de l’histoire sociale, le Service des Arts Industriels met en lumière les techniques et le travail de l’artisanat et de l’industrie du début du 19e siècle. Cet ensemble composé de 120 pièces (assiettes, glacières, sucriers, jattes à fruit) a été réalisé entre 1823 et 1835 et fut offert en 1836 par Louis-Philippe […]

Lire la suite >

La Geisha, gardienne de la tradition japonaise

Une geisha aussi appelée geiko, est au Japon une artiste et une dame de compagnie, qui consacre sa vie à la pratique artistique raffinée des arts traditionnels japonais: danse, musique, poésie, littérature, calligraphie, ikebana (composition florale), chanoyu ( cérémonie du thé) et bien d’autres domaines encore pour des prestations d’accompagnement et de divertissement, pour une […]

Lire la suite >

L’art du portrait

On appelle portrait toute œuvre représentant une personne d’après un modèle réel. L’artiste s’attache à en reproduire ou à en interpréter les traits et expressions caractéristiques. Cependant, un portrait n’est pas nécessairement totalement fidèle à la réalité. Il peut être idéalisé afin de valoriser le modèle. Un portrait comme un autoportrait peut être peint, sculpté, […]

Lire la suite >