Alexandre Altmann Peintre Russe Ascain Pays Basque Suzanne Dinkespiler Picasso Braque Juan Gris flag

Alexandre Altmann Peintre Russe Ascain Pays Basque Suzanne Dinkespiler Picasso Braque Juan Gris
Agrandir les 5 photo(s) supplémentaires.

Description de l'antiquité :

"Alexandre Altmann Peintre Russe Ascain Pays Basque Suzanne Dinkespiler Picasso Braque Juan Gris"
Suzanne Dinkespiler dite Suzanne Dinkes
Peintre aquarelliste expressionniste et orientaliste francaise
nee le 19 mai 1895 a Paris disparue le 27 janvier 1984 au Perreux.
Eleve de Ferdinand Humbert en 1914 N° 299 puis de l Academie de la Grande Chaumiere.
Egalement eleve chez Paul Baudouin en 1921
Elle sera professeur de Beaux Art au Lycee de Garcons a Constantine.
Maurice Loutreuil fit sa connaissance à Martigues en mai 1918, peu après y avoir connu le musicien Lyonnais Gabriel Fabre interprete des symbolistes auquel elle était très liée, il meurt le 31 mars 1921. Celui ci la presentera a son voisin Le Sidaner..
De cette époque date la seule photo connue de la jeune femme, assise à son chevalet . La premiere partie de son oeuvre est indissociablement liee a celle de Maurice Loutreuil qu elle rencontre courant 1918, et avec lequel elle poursuivra une liaison tumultueuse et intermittente jusqu a la mort de celui ci en 1925. L ecriture de cette periode est troublante de similitude. Elle frequentera un milieu artistique compose de personnalites fortes comme: Son amie Mania Mavro, Isadora Duncan, Jeanne de Ronsay, Andre Breton, Andre Masson, Vladimir de Terlikowski, Eugène Dabit, (peintre avant de devenir écrivain et l’auteur de “ Petit Louis ” et de “l’Hôtel du Nord ”), Caillard à l’académie Biloul et la jeune Béatrice Appia, peintre et graveur devenue l’épouse de Dabit en juillet 1924.
Ses voyages furent nombreux: Antilles, Algerie, Djibouti, Espagne avec plusieurs sejours a Palma de Majorque, Venise en Italie, Maroc, Senegal, Tunisie, Turquie... Ceret, Collioure, Corse, Pays Basque...
Après avoir participé à des expositions, notamment chez Bernheim Jeune, Marcel Bernheim, Sauvage, Sandoz et participé, du vivant de Loutreuil, aux Salons d’automne de 1920 à 1923, elle arrêta d’exposer à la suite de son second mariage.

Delicieuse esquisse a l huile representant :
« Portrait du peintre Slave Alexandre Altmann vers 1910 . »
Portrait probablement execute a Ascain au Pays Basque.
Alexandre Altmann est né en 1878 dans le petit village de Sobolevoska, prés de Kiev en Ukraine..
Il fuit les pogroms de 1905 avec Clara son épouse et leurs deux enfants Armand et Michel. Ils s’installent à Paris, dans le quartier de Vaugirard, près de la Ruche où se retrouvent les artistes immigrés d’Europe de l’Est, pour lesquels Paris est un lieu de liberté et de création. Sur la rive gauche de la Seine, la Ruche comme l’a été le Bateau-Lavoir à Montmartre, est ce réservoir d’artistes où les mouvements du XXe siècle vont s’épanouir, cubisme avec Picasso, Braque, Juan Gris ; fauvisme avec Derain, expressionisme naissant. Ils partagent une vie riche en passions créatrices, en amitiés.

huile sur panneau de format 22 / 16 cm
en tres bon etat de conservation
Signature dans le coin gauche .
Vers 1920
actuellement non encadre.

Voir les 2 photos du peintre a differentes epoques:

Alexandre Altmann est né en 1878 dans le petit village de Sobolevoska, prés de Kiev en Ukraine..
Il fuit les pogroms de 1905 avec Clara son épouse et leurs deux enfants Armand et Michel. Ils s’installent à Paris, dans le quartier de Vaugirard, près de la Ruche où se retrouvent les artistes immigrés d’Europe de l’Est, pour lesquels Paris est un lieu de liberté et de création.
Sur la rive gauche de la Seine, la Ruche comme l’a été le Bateau-Lavoir à Montmartre, est ce réservoir d’artistes où les mouvements du XXe siècle vont s’épanouir, cubisme avec Picasso, Braque, Juan Gris ; fauvisme avec Derain, expressionisme naissant. Ils partagent une vie riche en passions créatrices, en amitiés.
Alexandre connaît, dés 1910, un certain succès après l’exposition du tableau L’inondation de Paris. Le Baron de Rothschild lui achète une toile alors qu’il est dans le besoin. Puis, de nombreuses commandes publiques lui sont faites par le Ministère des Affaires étrangères, le Palais du Luxembourg…
Il fréquente l’Académie Julian, l’atelier de Bouguereau, peintre officiel des salons.

La critique l’apprécie. Guillaume Apollinaire s’arrête sur son travail dès 1911 :
« Alexandre Altmann. Grande sincérité dans ses paysages. Une gelée blanche exécutée largement » ou bien « Paysagiste dont l’œil est excellent, et qui sait rendre la nature dans toute sa variété. »
Si Chagall n’a pas cessé de peindre les musiciens et les figures traditionnelles de sa Russie natale, Alexandre, lui, jouait du violon dans la rue et de sa belle voix de soprano, se laissait aller à chanter les Bateliers de la Volga.
Il fait de nombreux séjours dans la région de Saint Jean de Luz où il expose. A Ascain, il fait la décoration de l’hôtel de la Rhune : grands panneaux décoratifs où il peint la nature, le vent dans les tamaris, la lumière, la mer et les rochers de la côte basque.

Alexandre Altmann expose chez Bernheim-Jeune en 1920, à la maison de l’Amérique Latine, au Salon des Tuileries en 1923 avec Vlaminck et Zadkine et en 1925 boulevard Malesherbes , des paysages de Crécy-en-Brie,.
La même année il expose à l’Hôtel des Familles de Crécy-en-Brie. Est-ce à cette occasion, que séduit, par les paysages du Grand Morin, il décide de s’y installer avec Simone Lafite-Dupont, sa seconde épouse, d’origine bordelaise ?

Sa fille, Nadia, devenue chanteuse sous le nom de Tohama, est née à Neuilly en 1920. Elle passe une partie de son enfance à Crécy, 3 rue Dam’ Gilles. Elle fut la compagne de jeu de Créçois qui, pour certains, se sont remémorés, avec attendrissement, cette partie de leur enfance, lors de l’exposition d’octobre 2003. À la mort d’Alexandre, Nadia s’installe à Bruxelles dans la famille de sa mère.
L’exposition a été l’occasion de retrouver des amis d’Alexandre, des collectionneurs de ses toiles, ceux à qui il offrait un tableau en échanges de services.

Elle a permis à celui qui a fait l’acquisition de sa bibliothèque en 1932 de se manifester. Il possédait une série de livres reliés en velin, dont certains lui sont dédicacés. « Alexandre Altmann avait du goût », nous dit malicieusement cet amateur éclairé de 90 ans.
Des Créçois ont eu des dessins d’Alexandre, malheureusement perdus ou volés, lors de l’éxode en 1940.
Monsieur Rigoni, chauffagiste, a racheté la première voiture d’Alexandre. Des Créçoises ont posé pour Alexandre.
Une carte postale de l’Hôtel des Familles - Bassigny propriétaire - représente 5 de ses peintures.
Madame Jouan a conservé des photographies de la salle des fêtes décorée de panoramiques d’Alexandre, probablement sa dernière œuvre, une magnifique forêt de couleurs digne du Bois d’amour d’Emile Bernard.
Le 20 juin 1932, après l’exposition à la salle des fêtes, Alexandre Altmann a reçu de la Ville de Crécy-en-Brie la somme de 1500 francs pour l’acquisition du tableau Les lavoirs, placé au musée de la ville.
Le 1er octobre 1927, Alexandre Altmann, chevalier de la Légion d’honneur, a légué par acte officiel à la ville de Crécy-en-Brie, pour la création d’un musée, 27 tableaux dont 7 signés par lui, à la condition formelle que la commune ne puisse en aucun cas « les vendre ni aliéner ».

Il est enterré religieusement en l’église Saint-Georges de Crécy-en-Brie le 17 septembre 1932 et inhumé dans l’ancien cimetière. Son éloge funèbre a été prononcé par Henri Naret, maire de Crécy-en-Brie, grand-père de Monsieur Poiret .

Suzanne Dinkespiller
dite Suzanne Dinkes
Peintre aquarelliste expressionniste et orientaliste francaise
nee le 19 mai 1895 a Paris disparue le 27 janvier 1984 au Perreux.
Eleve de Ferdinand Humbert en 1914 N° 299 puis de l Academie de la Grande Chaumiere.
Egalement eleve chez Paul Baudouin en 1921
Elle sera professeur de Beaux Art au Lycee de Garcons a Constantine.
Maurice Loutreuil fit sa connaissance à Martigues en mai 1918, peu après y avoir connu le musicien Lyonnais Gabriel Fabre interprete des symbolistes auquel elle était très liée, il meurt le 31 mars 1921. Celui ci la presentera a son voisin Le Sidaner..
De cette époque date la seule photo connue de la jeune femme, assise à son chevalet . La premiere partie de son oeuvre est indissociablement liee a celle de Maurice Loutreuil qu elle rencontre courant 1918, et avec lequel elle poursuivra une liaison tumultueuse et intermittente jusqu a la mort de celui ci en 1925. L ecriture de cette periode est troublante de similitude. Elle frequentera un milieu artistique compose de personnalites fortes comme: Son amie Mania Mavro, Isadora Duncan, Jeanne de Ronsay, Andre Breton, Andre Masson, Vladimir de Terlikowski, Eugène Dabit, (peintre avant de devenir écrivain et l’auteur de “ Petit Louis ” et de “l’Hôtel du Nord ”), Caillard à l’académie Biloul et la jeune Béatrice Appia, peintre et graveur devenue l’épouse de Dabit en juillet 1924.
Ses voyages furent nombreux: Antilles, Algerie, Djibouti, Espagne avec plusieurs sejours a Palma de Majorque, Venise en Italie, Maroc, Senegal, Tunisie, Turquie... Ceret, Collioure, Corse, Pays Basque...
Après avoir participé à des expositions, notamment chez Bernheim Jeune, Marcel Bernheim, Sauvage, Sandoz et participé, du vivant de Loutreuil, aux Salons d’automne de 1920 à 1923, elle arrêta d’exposer à la suite de son second mariage.
D’une 1ère union avec Charles SEROR, le 26/06/1923, elle eut une fille - Madeleine, née le 27/04/1924 -.
Divorcée, elle épousa en secondes noces Maurice BLUM, le 17/06/1926, dont elle eut deux filles, Suzanne (Suzanne Céria) et Aline. Les visites de Suzanne Dinkes aux expositions posthumes qui furent consacrées à Loutreuil à Paris ont confirmé le souvenir qu’elle en conserva. Vingt quatre des lettres qu’elle lui écrivit sont conservées dans la correspondance de Loutreuil, déposée au Archives départementales de la Sarthe en 2007 et accessible en ligne. Pour plus de renseignements il faut explorer les archives Loutreuil. (remerciement a M. Jean Levantal pour sa vigilante attention et communication d informations biographiques)..!
Prix : 780 €
Artiste : Suzanne Dinkespiler
Epoque : 20ème siècle
Etat : Parfait état

Matière : Huile sur panneau
Largeur : 16 cm
Hauteur : 22 cm
CONTACTER L'ANTIQUAIRE
Ajouter cet objet à votre sélection
Suivre cet antiquaire
Voir la galerie de cet antiquaire
Imprimer fiche

"Galerie Opus Mirabilis" Voir plus d'objets de cet antiquaire

"Tableaux Portraits, Art Déco"

Antiquités similaires sur Proantic.com
Recevez notre newsletter
Galerie Opus Mirabilis
Dessin gravure peinture photographie Sculpture
Alexandre Altmann Peintre Russe Ascain Pays Basque Suzanne Dinkespiler Picasso Braque Juan Gris
06 41 73 61 70


*Un message de confirmation vous sera envoyé par info@proantic.com Vérifiez votre messagerie y compris le "Courrrier Indésirable"

Thank you! Your submission has been received!

Oops! Something went wrong while submitting the form